19.000 propriétaires de panneaux photovoltaïques s’estiment trahis par la Région wallonne

19.000 propriétaires de panneaux photovoltaïques s’estiment trahis par la Région wallonne

Les propriétaires de panneaux photovoltaïques ont été trahis par la Région wallonne, ont affirmé mardi devant le tribunal de première instance de Liège les avocats représentant plus de 19.000 requérants dans le procès des certificats verts. Ces particuliers, propriétaires de petites installations photovoltaïques, entendent établir la responsabilité de la Région wallonne dans le mécanisme qui les a privés de cinq années de certificats verts sur la base de décisions qu’ils estiment totalement arbitraires.

Dans le cadre de ce dossier et des mesures sanitaires liées à la lutte contre le coronavirus, les débats se déroulent en public, dans une salle à la capacité limitée à 50 places et qui ne peut accueillir tous les plaignants. Les avocats représentent plus de 19.000 personnes qui se sont regroupées après la création de l’ASBL «Touche pas à mes certificats verts» (TPCV) en 2013.

«Ce sont des citoyens wallons, propriétaires particuliers de petits panneaux à usage résidentiel, qui ont été séduits par l’offre du gouvernement wallon pour participer au marché des certificats verts dans le cadre du plan SolWatt. Ce système permettait à la Wallonie de respecter ses obligations réglementaires en matière d’énergie renouvelable. Beaucoup d’investisseurs, séduits par les incitants, ont répondu à l’appel. Il y a eu surcharge et une offre supérieure à la demande. Mais les ’prosumers’ ne sont pas responsables de cette bulle des certificats verts», ont soutenu Me Kettels et Me Buyle.

Parmi les incitants évoqués, la promesse de bénéficier de certificats verts pendant 15 ans. Mais par des mesures prises en 2014 et 2015, la durée a été réduite à 10 ans.

«Le gouvernement wallon a changé les règles de manière unilatérale. Nos mandants sont en colère car on leur a supprimé un tiers de leurs revenus. Ils ont le sentiment d’avoir été trahis par la Région wallonne, qui fait peser sur eux les conséquences de ses propres fautes», ont plaidé les avocats.

Les représentants des plaignants affirment que la Région wallonne porte atteinte aux droits des propriétaires de panneaux quand elle réduit les avantages auxquels ils avaient droit.

«Les propriétaires de panneaux n’ont fait que s’inscrire dans le plan de la Région wallonne et respecter la législation. Aucune modification du régime n’était prévue au moment de l’investissement. Les règles légales ne pouvaient être changées en cours de route et les contraintes du système étaient connues de la Région wallonne dès le début», a souligné Me Kettels.

Les avocats des demandeurs estiment que des dispositions du plan SolWatt sont entachées d’irrégularités et qu’elles doivent être écartées. Subsidiairement, ils réclament une réparation par équivalent.

Les avocats de la Région wallonne plaideront le 23 février.

# Belga context

View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=cjgjjepl )

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Concernant le Dour Festival, la décision est déjà prise: l’édition 2021 sera annulée. Le prochain Dour Festival aura lieu en 2022, du 13 au 17juillet.

    Des festivals rock attendent le Codeco sans illusions: version alternative ou report au programme

  2. B9726730354Z.1_20210414155408_000+GPIHUT5AH.1-0

    L’horeca bénéficiera d’une baisse de TVA dès sa réouverture

  3. Gianna Floyd lors d’une conférence qui a suivi le verdict.

    Affaire George Floyd: le procès Chauvin, trois semaines sous haute tension à Minneapolis

La chronique
  • #VisapourlaFlandre: la quatrième vague, «putain, putain…»

    Alors que le sud du pays et Bruxelles s’apprêtent à agencer les tables et à espacer les chaises sur les terrasses, que montre la télévision flamande à ses téléspectateurs ? Des « pintjes » prêtes à être décapsulées ? Pas du tout, elle zoome sur des modèles mathématiques. Des modèles qui n’incitent pas à trinquer.

    Et donc ce mardi Niel Hens, le bio-statisticien de l’UHasselt et de l’Université d’Anvers était venu sur le plateau de De Afspraak avec sous le bras, les nouvelles courbes recalculées le week-end en intégrant quelques mesures d’assouplissement qui, montrées à l’écran, sont sans ambiguïté : assouplir dès le 8 mai – via cinq contacts rapprochés, la réouverture de l’horeca et des événements à public limité – conduit à une quatrième vague, et en tout...

    Lire la suite

  • Trop peu, trop tard pour la culture: la mèche d’une explosion annoncée

    Trop peu, trop tard ? C’est le risque que court le Codeco, rassemblant ministres du fédéral et ministres-présidents des Régions et Communautés.

    Ce vendredi, ils tiendront leur première vraie réunion étiquetée « culture » après des mois de silence, de « on verra plus tard », d’absence de mention du secteur dans les décisions prises pour lutter contre la pandémie ou dans les perspectives données, sans parler de la gifle répétée du « non-essentiel »....

    Lire la suite