Accueil Économie Finances

Chômage temporaire corona: gare au retour de bâton fiscal

Ces allocations sont imposées. Or le prélèvement à la base a été réduit de 22 à 15 %. Les contribuables concernés risquent donc de remettre plus d’argent aux impôts.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Ce pourrait être une mauvaise surprise pour plusieurs milliers de contribuables, au moment d’introduire leur déclaration de revenus et de découvrir le montant de leurs impôts des personnes physiques (IPP). L’origine de la tuile : les allocations de chômage temporaire pour cause de force majeure « corona ». Celles-ci sont imposées, au même titre que le salaire perçu durant l’année. Mais, à l’inverse de celui-ci, elles ont subi une perception anticipée moins importante.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs