Accueil Opinions

«Ceci n’est pas un complot»: Jacinthe Mazzocchetti dénonce l’usage qu’il a été fait de ses interventions

L’anthropologue de l’UCLouvain a pris ses distances avec l’usage qui a été fait de son interview dans le film « Ceci n’est pas un complot ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

L’anthropologue Jacinthe Mazzocchetti (UCLouvain) est l’une des expertes sollicitées par Bernard Crutzen. Mardi, dans un post privé sur le réseau social Facebook, cette spécialiste du complotisme a pris ses distances avec l’usage qui a été fait de l’interview accordée voici quelques mois au réalisateur. Elle a autorisé « Le Soir » à reproduire ce post privé tout en précisant qu’elle s’abstiendrait dans les jours à venir, dans ce contexte extrêmement tendu, de tout autre commentaire. Voici son texte :

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

47 Commentaires

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, vendredi 12 février 2021, 19:04

    Depuis quand un vaccin supprime-t'il un virus ?!?! Un virus qui laisse en vie 99,98% de la population belge et qui est 50 fois moins mortel que la grippe espagnole ?!? Un peu du lavage de cerveau ?!?!

  • Posté par massacry olivier, samedi 13 février 2021, 14:17

    Puisque vous postez plusieurs fois le même commentaire, je vous recopie ma réponse: "Vous vous emportez une fois de plus. Un virus disparait grace à l'action divines des concombres masqués, combinés aux incantations de fleurs de cannelles, tout le monde sait cela. Tout le monde sait aussi que nous ne sommes pas en 18, qu'aucune guerre récente ne nous a ni affamé ni affaiblit, que notre système de santé est quelque peu plus performant que celui de l'époque ( malgré les plaintes budgétaires ressassées). Et puis quant à donner un chiffre, essayer d'être objectif, sans manipulation ni effroi (je pensais que ce principe était à la mode). Aujourd'hui le covid a à son actif environ 2 400 000 morts, la grippe espagnole en aurait fait entre 20 et 50 millions, donc vous la surestimé au minimum du double....Quant à votre comptabilité nationale, soyez précis, vous obtiendrez alors 99.81 %, vous devriez aussi ajouté que la mortalité des infections au covid est 3 fois supérieurs à celle de toute cause confondue ( je vous laisse faire le calcul...)" https://plus.lesoir.be/352815/article/2021-02-02/la-vaccination-en-belgique-pour-qui-quand-comment-et-ou Vous devriez aussi citer le nombre de malades hospitalisés du covid, environ 53 000 personnes, soit 7.25% des personnes contaminées. Vous devriez aussi dire que la population à risque représente plus de 20% de la population belge. Mais bon tout cela, chut, il faut le taire, sous prétexte d' "alarmisme"...

  • Posté par massacry olivier, samedi 13 février 2021, 13:58

    @ Esser: "des virus qui mirent" du verbe mirer?, signifiant regarder, examiner attentivement, à contre jour? Et " la grippe titre" là je reste sans option, expliquez moi votre idée....Restons aussi prudent à ne pas minimiser cette covid en la réduisant à une grimpette, ni une grippe à un petit rhume, rappelons que la grippe restent quand même, malgré une immunité collective, une belle petite saloperie...

  • Posté par Raspe Eric, samedi 13 février 2021, 13:52

    @esser L'avenir nous dira pendant combien de temps le vaccin anti SARS-Cov2 sera efficace. Rien ne permet d'affirmer à l'heure actuelle que sa protection ne durera pas plus d'un an. Tous les virus mutent y compris celui de la variole. Pourtant un vaccin l'a éradiquée. L'efficacité des vaccins est certes variable. On est immunisé à vie pour l'hépatite B : mon propre taux d'anticorps est encore stratosphériques plus de 30 ans après ma vaccination. Par contre, je dois encore régulièrement faire un rappel pour le vaccin contre le tétanos. Pour la grippe le problème réside comme je vous l'ai déjà dit plusieurs fois d'une part sur le fait que le génome du virus est éclaté sur 8 molécules d'ARN indépendantes qui peuvent se réassortir et sur le fait que l'hôte résident, le canard sauvage, est un migrateur dans lequel le virus peut évoluer et où les différentes souches peuvent se croiser. La difficulté est de prédire quelles souches seront portées par les oiseaux à un moment donné. Pour ce qui est de la mortalité du fait de la grippe, encore une fois, j'ai dit à de multiples reprises que ces chiffres sont faux. Selon le registre Statbel, les années où l'épidémie de grippe est forte, entre 300 et 350 décès sont imputables à la grippe (https://statbel.fgov.be/fr/themes/population/mortalite-et-esperance-de-vie/causes-de-deces#figures). De deux choses l'une : soit vous avez un problème de compréhension soit vous êtes un menteur manipulateur soit vous êtes complètement lobotomisé par la propagande antivax. . Enfin, personne ne cherche le zéro mort. Si la mortalité covid est égale ou inférieure à celle de la grippe, ce sera déjà une très bonne chose. D'autant que l'objectif principal est de protéger le système de soins de la saturation tout en nous permettant de retrouver notre vie normale d'avant la pandémie. Visiblement, c'est une perspective qui vous chagrine.

  • Posté par Esser Olivier, samedi 13 février 2021, 12:34

    @Raspe. Ce n'est pas parce qu'on a réussi a éradiquer la variole qu'il en sera de même pour le covid. Les virus éradicables sont typiquement des virus qui mirent suffisamment peu pour qu'un vaccin puisse être efficace à vie. Je n'ai pas l'impression que ça soit le cas avec le covid. Déjà des variants émergent qui résistent au moins partiellement au vaccin. Ce que je crois, c'est que cela va être similaire que pour le virus de la grippe avec un vaccin à refaire chaque année et un nombre de morts réduits mais qui ne tombera jamais à 0. Soulignons que la grippe titre environ 1000 personnes par an mais cela peut monter à plus de 6000 comme en 2014.

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs