Coupe d’Angleterre: Manchester United a cravaché pour éliminer West Ham (vidéos)

@EPA
@EPA

Après prolongation et au bout de l’ennui, Manchester United a pris le meilleur sur West Ham (1-0) en huitièmes de finale de la Coupe d’Angleterre.

Ole Gunnar Solskjaer avait décidé de faire tourner pour ce tour important dans la saison de United, qui sait que la Coupe d’Angleterre sera le plus rapide chemin vers un nouveau titre.

Privé de Paul Pogba sur blessure, le Norvégien avait aussi laissé Bruno Fernandes au repos au coup d’envoi, ainsi qu’Edinson Cavani, Luke Shaw ou Scott McTominay, alors que dans les cages, c’était au tour de Dean Henderson de démarrer le match.

Chez les Hammers, actuellement 6es de Premier League, à un point seulement des places qualificatives pour la Ligue des champions, c’est surtout devant que la rotation a été sensible.

L’habituel avant-centre Michail Antonio n’était même pas dans le groupe, tout comme Jessie Lingard, prêté cet hiver par les Red Devils, et le virevoltant Saïd Benrahma était sur le banc.

Le niveau du match s’en est ressenti, avec une grande difficulté à créer des situations dangereuses, surtout du côté de West Ham, bien organisé et qui a posé beaucoup de difficultés à United, mais sans jamais bousculer ses hôtes.

Le joueur le plus en vue, côté londonien, aura été de loin le gardien Lukasz Fabianski, qui s’est tout de même fendu d’une belle parade réflexe sur une tête déviée de Victor Lindelof (27e).

Le portier international polonais s’est encore distingué en début de second acte face à Marcus Rashford qui a perdu leur face-à-face (54e), mais le 0-0 au bout de 90 minutes était des plus tristement logique.

La différence est finalement venue quand Cavani, Fernandes et McTominay ont été lancés dans le match.

Après un contre rapidement mené, le milieu de terrain Tomas Soucek a raté son dégagement de la tête dans la surface des Hammers et Rashford a vu McTominay arriver lancé.

Sa remise dosée a été reprise de volée et du pointu par l’Écossais qui n’a laissé aucune chance à Fabianski, un peu masqué au départ du tir (1-0, 97e).

Un succès mérité pour l’équipe qui aura été la meilleure, même de peu.

L’autre match de la soirée a livré une première surprise, Bournemouth, 6e actuellement de Championship, après avoir été relégué la saison passée, étant allé se qualifier à Burnley, 17e de Premier League (2-0).

Une surprise toute relative car Burnley avait profondément remanié son équipe qui restait, en outre, sur trois revers de rang et qui n’a plus connu les quarts de finale de la compétition depuis 2003.

Les Cherries ont ouvert la marque au milieu de la première période par Sam Surridge (1-0, 21e) avant que Junior Stanislas n’assure la qualification sur penalty en toute fin de match (2-0, 88e).

Le reste des huitièmes de finale se déroulera mercredi et jeudi, avec notamment un alléchant Everton-Tottenham mercredi soir.

Le tirage au sort des quarts de finale aura lieu jeudi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous