Fallait-il faire retirer le dernier tir au but de Courtrai face au Standard en Coupe? «Sans le VAR, c’est très compliqué» (vidéo)

Fallait-il faire retirer le dernier tir au but de Courtrai face au Standard en Coupe? «Sans le VAR, c’est très compliqué» (vidéo)
DR

Phase polémique ce mardi soir entre Courtrai et le Standard en huitièmes de finale de la Coupe de Belgique. Alors que les deux équipes étaient aux tirs au but, le Standard s’est finalement imposé sur un penalty manqué par Courtrai, lors duquel Laurent Henkinet, le gardien du Standard, ne semblait pas avoir un pied sur la ligne. L’arbitre n’a finalement pas pris la décision de faire recommencer le penalty, mais il devait, pour rappel, composer sans l’aide du VAR, qui n’arrive qu’à partir des quarts de finale de la Coupe de Belgique.

« La règle est que le gardien doit toujours avoir au moins l’un des deux pieds sur la ligne lorsque le tireur touche le ballon. Si l’arbitre constate une infraction, et c’est très compliqué d’en être sur et certain, surtout sans le VAR, car ça se joue à la fraction de seconde, mais il faut théoriquement refaire tirer le penalty à partir du moment où il est manqué par le joueur. Peu importe qu’il le tire à côté, sur le poteau, ou que le gardien l’arrête », rappelle Stéphane Breda, notre consultant arbitrage. « S’il y a une tricherie du botteur et qu’il manque le penalty, on laisse le jeu suivre son cours. S’il le marque, il faut le faire recommencer. C’est la même chose pour le gardien. Si le penalty est manqué, peu importe la raison, et qu’il y a une tricherie, on recommence. Si le penalty est marqué, il est valable. »

Mais Stéphane Breda a tout de même tenu à insister sur le fait que dans le doute, mieux valait ne pas faire tirer à nouveau le penalty selon lui : « Mais il est plus que probable que des infractions aient été commises sur les autres tirs au but, et pas juste sur ce dernier. Comme je l’ai dit, c’est très compliqué à voir sans le VAR, et dans le doute, on ne prend pas de décision. J’ai toujours pensé que pour faire recommencer un penalty ça devait vraiment être indiscutable. Car cela signifie souvent s’attirer des ennuis en tant qu’arbitre ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous