Accueil Monde Union européenne

Von der Leyen: «Nous avons été trop optimistes quant à la production de masse des vaccins»

« Nous étions trop confiants dans le fait que les doses que nous avons commandées seraient livrées à temps », a déclaré la présidente de la Commission européenne.

Temps de lecture: 2 min

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a reconnu mercredi quelques erreurs dans le travail de l’exécutif européen sur la vaccination, entre autres dans l’imbroglio sur les exportations de vaccins vers l’Irlande du Nord. « Il y a eu des erreurs dans le processus de décision (…) Je le regrette profondément », a expliqué l’Allemande face au Parlement européen réuni en plénière.

Fin janvier, confrontée à l’affront de la firme AstraZeneca qui revoyait à la baisse ses livraisons prévues pour l’UE, la Commission avait introduit à la hâte un nouveau mécanisme de « transparence » et d’autorisation des exportations de vaccins contre le coronavirus. Il était apparu qu’il prévoyait un contournement des règles du « protocole nord-irlandais », partie essentielle de l’accord de Brexit, ce qui avait été condamné de toutes parts. La Commission avait rapidement fait machine arrière, mais ce faux pas a marqué les esprits et est venu nourrir les critiques de Londres et des unionistes nord-irlandais.

« Finalement », les choses ont été rectifiées, s’est défendue Ursula von der Leyen mercredi. « La Commission fera tout son possible pour préserver la paix sur l’île (d’Irlande), comme elle l’a fait durant tout le processus du Brexit », assure-t-elle.

L’exécutif européen a parallèlement aussi été trop optimiste quant aux capacités des laboratoires à rapidement multiplier leur production, a-t-elle admis lors de ce débat sur la vaccination dans l’UE. « Globalement, nous avons sous-estimé la difficulté liée à la production de masse (…) On ne crée pas un site de production du jour au lendemain, et ces vaccins intègrent jusqu’à 400 composants. En quelque sorte, la science a dépassé l’industrie », souligne-t-elle.

Si on peut donc reprocher quelques erreurs à l’UE, « nous en tirons des leçons », sans attendre, a indiqué la présidente de la Commission. Il y ainsi du travail à faire pour « améliorer le partage des données des essais cliniques » avec l’EMA, l’Agence européenne des médicaments chargée d’évaluer la sûreté des nouveaux produits, observe-t-elle. Un nouveau « réseau européen d’essais cliniques » ainsi qu’un futur nouveau cadre règlementaire autour du travail de l’EMA sont annoncés.

La future HERA (Health Emergency Response Authority) devra aussi jouer un rôle dans une meilleure coordination de la production de matières premières des vaccins.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

35 Commentaires

  • Posté par Mathy Arthur, jeudi 11 février 2021, 10:51

    L'Europe a commandé 600.000.000 de doses de vaccin à +- 30 euro la dose, soit un cout total de 18 milliards. Le budget de l'Union Eurroppéénne était de 150 milliards en 2019 Chaque année, l'UE dépense 2 milliards pour son parlement Chaque année l'UE 10 MILLIARDS pour l'aide extérieure. Et dans la situation exceptionnelle que nous vivons, pour acheter des vaccins pour SES habitants qui LA SUBSIDIENT ils ont à peine dépensé un peu plus de 10% de leur budget. Peut-être, plutôt que négocier sur des bouts de chandelles avec les sociétés pharmaceutique l'UE aura-t-elle peut-être du penser à payer ses vaccins un peu plus cher POUR LES OBTENIR PLUS RAPIDEMENT ET PLUS SUREMENT et économiser sur certaines dépenses non essentielles (déplacement du parlement, aide aux pays extérieur, avantage Brexit envers l'Angleterre, fond d'aide aux pays eurropéen bien souvent gaspillés en "dépenses gadgets" non indispensables)

  • Posté par Joute Dodo, dimanche 14 février 2021, 12:35

    C'est pas l'UE qui paie ces vaccins. C'est finalement vous et moi.

  • Posté par Mathy Arthur, jeudi 11 février 2021, 10:38

    Von der Leyen: «Nous avons été trop optimistes quant à la production de masse des vaccins» On a surtout mis à la tête de l'Europe, pour des raisons politiciennes, un incompétente qui, avec le poids de l'Europe, près de 500.000.000 d'habitants et 27 pays est incapable d'obtenir ce qu'obtiennent des pays de quelques millions d'habitants. Incapable de négocier et/ou faire respecter un contrat et gaspillage de l'argent des européens. Cette femme doit être virée pour faute grave

  • Posté par Le Maigat Damien, mercredi 10 février 2021, 18:42

    Le prototype du sujet où chacun pourra y voir ce qu’il veut, en fonction de son biais de départ, pro ou anti UE. Les anti y verront un foirage total justifiant la disparition de l’UE, sans même réaliser ce que cela signifie concrètement. Étant pro UE, et sans nier les erreurs faites, je suis reconnaissant à la Commission d’avoir pris en main ces négociations, en espérant qu’elle apprenne de ce dépucelage. Je n’ose imaginer la situation où tous les pays auraient dû négocier seuls à seuls avec chaque labo. Une aubaine absolue pour ces derniers qui se seraient régalé (et empiffré) en faisant monter les enchères. Les pays les plus puissants/riches auraient raflé la part du lion, et l’aigreur et les conflits seraient restés seuls maîtres du champ de bataille. Mais peut être est-ce ce que les anti UE auraient désiré, ce qui peut aussi expliquer leur colère (chronique il est vrai).

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 10 février 2021, 16:27

    Dommage que l'expérience des Etats membres en matière de programmes de vaccination n'ait pas été jugée intéressante. Elle aurait en tout cas permis d'intégrer la défaillance habituelle des producteurs de vaccins dans les réflexions...

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs