Accueil Société

Coronavirus: 2.500 enseignants testeront chaque semaine leur salive dans le cadre d’un projet-pilote

Ces prélèvements réguliers doivent permettre de détecter rapidement d’éventuelles infections, et éviter ainsi que le virus ne se propage dans les classes des enseignants concernés.

Temps de lecture: 1 min

Quelque 2.500 enseignants et personnel d’encadrement de différentes écoles fondamentales et secondaires de Wallonie, de Bruxelles et de Flandre vont participer dès la fin de ce mois à un projet-pilote afin de détecter précocement les éventuelles infections au coronavirus dans les établissements scolaires.

La conférence interministérielle (CIM) Santé, en collaboration avec les ministres communautaires de l’Education, a en effet donné son feu vert mercredi au lancement de cette initiative.

Dans ce cadre, les enseignants participants prélèveront chaque semaine leur propre salive matinale chez eux afin de réaliser un test PCR, et ce pendant une période de six semaines au total.

Ces prélèvements réguliers doivent permettre de détecter rapidement d’éventuelles infections, et éviter ainsi que le virus ne se propage dans les classes des enseignants concernés.

Ce projet-pilote débutera la semaine du 22 février prochain. Une évaluation sera réalisée après 3 semaines, ainsi qu’après 6 semaines, selon un communiqué rédigé après la tenue de cette réunion.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko