Etats-Unis: ouverture d’une enquête sur les pressions post-électorales de Trump

Etats-Unis: ouverture d’une enquête sur les pressions post-électorales de Trump

Une procureure de Géorgie a annoncé mercredi l’ouverture d’une enquête préliminaire sur « les tentatives d’influencer les opérations électorales de Géorgie », un Etat-clé où Donald Trump a multiplié les pressions sur les responsables des élections pour contester sa défaite à la présidentielle.

« Cette enquête inclura, mais ne se limitera pas, aux potentielles violations des lois électorales de Géorgie qui interdisent de demander aux agents locaux et de l’Etat de commettre des fraudes ou des faux témoignages », a écrit la procureure du comté de Fulton dans un courrier adressé à plusieurs responsables.

Fani Willis, une démocrate afro-américaine récemment élue à ce poste, leur demande de « conserver tous les documents relatifs aux élections » et notamment ceux qui « attestent de tentatives d’influencer » des agents électoraux, selon une copie de son courrier reproduit par plusieurs médias locaux.

Cette lettre a notamment été adressée au secrétaire d’Etat de Géorgie, le républicain Brad Raffensperger, qui a fait l’objet de nombreuses pressions de la part de Donald Trump.

Rappel des faits

Le milliardaire républicain lui a notamment demandé, dans un appel téléphonique rendu public le 3 janvier, de « trouver » près de 12.000 bulletins de vote à son nom, de quoi rattraper son retard sur Joe Biden dans cet Etat. « Il n’y a pas de mal à dire que vous avez recalculé », avait-il déclaré.

L’annonce de cette enquête représente une nouvelle menace pour l’ancien président, qui fait actuellement l’objet d’un procès au Sénat pour « incitation à l’insurrection » en lien avec l’assaut du Capitole par ses partisans le 6 janvier.

Il fait également l’objet d’investigations à New York, qui portaient initialement sur des sommes versées à d’anciennes maîtresses présumées pour acheter leur silence pendant la campagne de 2016, mais portent désormais plus largement sur de possibles fraudes bancaires ou fiscales.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous