Le président des JO de Tokyo-2020 s’apprête à démissionner après ses propos sexistes

Le président des JO de Tokyo-2020 s’apprête à démissionner après ses propos sexistes
AFP

Le président du comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo-2020, Yoshiro Mori, s’apprête à démissionner suite au tollé provoqué au Japon comme à l’étranger par ses propos sexistes tenus la semaine dernière, ont rapporté jeudi des médias japonais.

Plusieurs grands médias nippons, citant des sources proches du dossier, ont affirmé que M. Mori, 83 ans, avait informé des responsables de sa volonté de démissionner et de l’annoncer lors d’une réunion des organisateurs de Tokyo-2020 vendredi.

Le service de presse de Tokyo-2020 n’était pas disponible dans l’immédiat pour commenter ces informations.

M. Mori, un ancien Premier ministre japonais de 83 ans connu pour ses dérapages verbaux, avait déclaré la semaine dernière que les femmes ont des difficultés à parler de manière concise, ce qui est « embêtant ». Il s’était excusé maladroitement le lendemain, tout en excluant initialement de démissionner.

Une avalanche de critiques avait suivi au Japon et à l’étranger. Même des sponsors des JO, habituellement discrets, sont montés au créneau ces derniers jours, comme le géant automobile Toyota, affirmant eux aussi que les remarques de M. Mori étaient contraires à l’esprit olympique et aux valeurs qu’ils soutiennent.

Dans un premier temps, après les excuses de M. Mori, le Comité international olympique (CIO) avait jugé l’affaire close, avant d’estimer mardi que ses propos étaient « complètement inappropriés », alors que les réactions étaient de plus en plus vives.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous