Accueil Léna

Gal Gadot, alias Wonder Woman: «Que chacun puisse choisir ce qu’il a envie d’être est libératoire»

Son nouveau film, « Wonder Woman 1984 », est un phénomène. Wonder Woman est un modèle pour de nombreuses fillettes.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Diana Prince traverse le hall et les regards des hommes s’attardent sur elle. Wonder Woman entre en action dans un centre commercial et capture les gros méchants : elle en soulève un par la jambe et fait un clin d’œil à une petite Afro-Américaine. En 2017, le blockbuster sur la superhéroïne avait encaissé 822 millions de dollars (678 millions d’euros), rompant ainsi le plafond de verre qui séparait les femmes cinéastes des grandes productions : tout le mérite revient à la réalisatrice Patty Jenkins, mais également au charisme de Gal Gadot.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs