ArcelorMittal: Aditya Mittal nouveau directeur général, perte réduite en 2020

Le CEO et fondateur du groupe basé au Luxembourg, Lakshmi Mittal, deviendra président exécutif en continuant à conduire le conseil d'administration et travaillera aux côtés du nouveau directeur général, a indiqué le groupe dans un communiqué.

En 2020, ArcelorMittal a divisé sa perte nette par plus de trois par rapport à 2019, à 733 millions de dollars, alors que les ventes ont chuté de près de 25% à 53,3 milliards de dollars.

Le quatrième trimestre a vu le retour dans le vert avec un bénéfice net de 1,2 milliard de dollars, contre une perte de 261 millions au trimestre précédent, bénéficiant de l'amélioration des conditions de marché et de prix de vente en hausse.

Cette amélioration se reflète sur l'ensemble de l'année, avec un bénéfice opérationnel 2020 de 1,2 milliard de dollars contre une perte de 600 millions en 2019.

Le groupe souligne que malgré la chute de 18% des livraions d'acier et la perte nette de 733 millions de dollars, il a dégagé un flux de trésorerie disponible de 1,5 milliard de dollars.

Dans ses perspectives pour 2021, ArcelorMittal prévoit une hausse de la consommation mondiale d'acier comprise entre 4,5% et 5,5%, contre une baisse de 1% en 2020.

Le groupe estime qu'"après une longue période de déstockage, la sidérurgie mondiale bénéficie maintenant d'une demande favorable, soutenant l'amélioration de l'utilisation des capacités".

"En dépit des évidents défis de 2020, ArcelorMittal entame 2021 dans une relative position de force", a commenté Lakshmi Mittal, cité dans le communiqué. "Ayant réalisé plusieurs des objectifs stratégiques clés, il semble que ce soit le bon moment pour passer au rôle de président exécutif", a-t-il poursuivi.

Il a souligné que le conseil d'administration s'était unanimement accordé sur "le choix naturel et juste" de nommer Aditya Mittal comme directeur général, et a assuré qu'ils continueront à "travailler très étroitement ensemble".

Aditya Mittal avait rejoint l'entreprise en 1997, venant de la banque Credit Suisse. Il a notamment participé à la création en 2006 d'ArcelorMittal lors de la fusion du groupe Mittal Steel avec Arcelor.

Le nouveau DG a de son côté déclaré que "le plus grand défi, mais aussi la plus grande opportunité, sera(it) de démontrer que l'acier peut se décarboner et est bien le matériau parfait pour une économie circulaire".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous