A découvrir: un nouveau projet immobilier dans le Brabant wallon

Baptisé « Les terrasses de Balzat », ce projet de 40 appartements profite d’une situation inédite sur les hauteurs d’Ottignies et à quelques minutes de toutes ses facilités. Ses habitations de 1 à 3 chambres disposent toutes d’une terrasse ou balcon, voire d’un jardin privatif. Le projet fait aussi la part belle à la mobilité douce grâce à sa situation stratégique et ses trois parkings à vélo privatifs. Focus sur un appartement agrémenté de deux chambres et d’un balcon.

1

Situation

Ce rez-de-jardin fait partie du projet « Les Terrasses de Balzat », à Ottignies. Le bâtiment a la particularité de surplomber le centre-ville, sur lequel il offre une vue dégagée. Cette situation un peu en retrait lui offre un cadre plus calme et verdoyant, mais sans pénaliser l’accès aux facilités de la ville. On trouve en effet à proximité directe un athénée et des arrêts de bus, alors que la clinique et la gare sont accessibles en cinq à dix minutes à pied. Il faut compter le même temps de marche pour rejoindre les premiers commerces et les nombreuses facilités d’Ottignies (écoles, services, centre commercial,..). La mobilité en voiture est aussi aisée grâce à la proximité d’axes comme les nationales 4 et 25, ou l’autoroute E411.

2

État général

L’appartement est en cours de construction et sa livraison est prévue pour le premier trimestre 2022. L’immeuble est équipé d’un système de chauffage collectif au gaz et il répond aux standards actuels en matière de performances énergétiques. La PEB des différentes habitations sera A ou B. La résidence est sécurisée par vidéophonie et dispose de plusieurs accès et ascenseurs qui facilitent la circulation. Au niveau des finitions, un budget est inclus pour l’équipement de la cuisine et varie selon le nombre de chambres. Dans le cas de cet appartement de deux chambres, le montant prévu s’élève à 5.000 euros HTVA.

3

Disposition

L’appartement est implanté en contrebas de la rue, mais au premier étage par rapport à l’arrière de l’immeuble qui surplombe Ottignies. Son balcon de près de 10 m2 est d’ailleurs orienté de ce côté et offre une vue sur la ville. L’entrée de l’appartement s’effectue via un petit hall qui débouche directement sur le séjour. Celui-ci comprend une cuisine ouverte et un espace salon/salle à manger illuminé par une baie vitrée s’ouvrant sur la terrasse. On trouve un local technique à côté de la cuisine, avant de pénétrer dans l’espace nuit organisé autour d’un couloir central. Celui-ci dessert un WC, une salle de douche et deux chambres. Des caves et emplacements de parking intérieurs sont disponibles en supplément.

4

Prix

Le prix de cet appartement neuf est de 300.000 euros, hors frais et taxes. Il est possible d’acquérir en supplément une cave (àpd 5.000 euros HTVA) ou un emplacement de parking intérieur (25.000 euros HTVA). Les tarifs des appartements (1 à 3 chambres) encore en vente dans le même projet débutent à 260.000 euros.

Adresse : Ottignies

Surface habitable : 84,75 m2

Chambres : 2

Salle d’eau: 1

W-C : 1

Cave : en option (5.000 euros)

Jardin : non, mais balcon

État : neuf

Garage : en option (25.000 euros)

PEB : B

Vendeur : Thomas & Piron Bâtiments - www.terrassesdebalzat.be

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «Se défouler et pester peut faire un bien fou. Mais cette accumulation de messages négatifs s’infiltre dans nos foyers jour après jour et nous fait tous vaciller, les plus vulnérables en premier».

    Erika Vlieghe: «Si nous pouvions désormais ne plus pleurnicher…»

  2. Image=d-20201124-GK1LG2_high

    Willy Borsus sur l’arrêt du nucléaire: «C’est impossible»

  3. belgaimage-173429606-full

    Dr. Philippe Boxho: «Le plan de vaccination pue le totalitarisme»

La chronique
  • Le géant bancaire HSBC a choisi son camp: la Chine

    Par Marc Roche

    Défiant ses voisins de ses quarante-cinq étages, le siège d’acier et de verre du géant bancaire britannique HSBC constitue le meilleur repère du skyline de l’Est londonien. Mais le bâtiment du 8 Canada square construit par le célèbre architecte Lord Foster ressemble ces jours-ci à un décor de carton-pâte à la Mogador. Le vrai pouvoir est désormais dans l’autre tour de l’enseigne financière aux couleurs rouge et blanche que le même Norman Foster avait érigée en 1985 à Hong Kong.

    Lors de la présentation des résultats, le 23 février, Noël Quinn, le directeur général de la première institution financière européenne a confirmé le transfert de nombreux cadres dirigeants et de capitaux (100 milliards de dollars, soit 82,58 milliards d’euros !) de Londres à Hong Kong. L’ancienne Hong Kong Shanghai Banking Corporation entend profiter à bon escient de sa position unique – la plus chinoise des banques occidentales et la plus européenne des banques chinoises – quitte à se mettre aux ordres de Pékin.

    ...

    Lire la suite

  • Sarkozy: la quête de la vérité et le principe d’égalité

    On connaît la phrase de La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » C’est le vieux soupçon et cela demeure une réalité dans nombre de pays où la justice protège les puissants et les riches, où une justice « complice » n’exerce plus son rôle de contre-pouvoir indépendant, rouage essentiel en démocratie.

    Ce lundi, une présidente de tribunal a fait mentir cet adage avec une force de frappe spectaculaire au...

    Lire la suite