A découvrir: un nouveau projet immobilier dans le Brabant wallon

Baptisé « Les terrasses de Balzat », ce projet de 40 appartements profite d’une situation inédite sur les hauteurs d’Ottignies et à quelques minutes de toutes ses facilités. Ses habitations de 1 à 3 chambres disposent toutes d’une terrasse ou balcon, voire d’un jardin privatif. Le projet fait aussi la part belle à la mobilité douce grâce à sa situation stratégique et ses trois parkings à vélo privatifs. Focus sur un appartement agrémenté de deux chambres et d’un balcon.

1

Situation

Ce rez-de-jardin fait partie du projet « Les Terrasses de Balzat », à Ottignies. Le bâtiment a la particularité de surplomber le centre-ville, sur lequel il offre une vue dégagée. Cette situation un peu en retrait lui offre un cadre plus calme et verdoyant, mais sans pénaliser l’accès aux facilités de la ville. On trouve en effet à proximité directe un athénée et des arrêts de bus, alors que la clinique et la gare sont accessibles en cinq à dix minutes à pied. Il faut compter le même temps de marche pour rejoindre les premiers commerces et les nombreuses facilités d’Ottignies (écoles, services, centre commercial,..). La mobilité en voiture est aussi aisée grâce à la proximité d’axes comme les nationales 4 et 25, ou l’autoroute E411.

2

État général

L’appartement est en cours de construction et sa livraison est prévue pour le premier trimestre 2022. L’immeuble est équipé d’un système de chauffage collectif au gaz et il répond aux standards actuels en matière de performances énergétiques. La PEB des différentes habitations sera A ou B. La résidence est sécurisée par vidéophonie et dispose de plusieurs accès et ascenseurs qui facilitent la circulation. Au niveau des finitions, un budget est inclus pour l’équipement de la cuisine et varie selon le nombre de chambres. Dans le cas de cet appartement de deux chambres, le montant prévu s’élève à 5.000 euros HTVA.

3

Disposition

L’appartement est implanté en contrebas de la rue, mais au premier étage par rapport à l’arrière de l’immeuble qui surplombe Ottignies. Son balcon de près de 10 m2 est d’ailleurs orienté de ce côté et offre une vue sur la ville. L’entrée de l’appartement s’effectue via un petit hall qui débouche directement sur le séjour. Celui-ci comprend une cuisine ouverte et un espace salon/salle à manger illuminé par une baie vitrée s’ouvrant sur la terrasse. On trouve un local technique à côté de la cuisine, avant de pénétrer dans l’espace nuit organisé autour d’un couloir central. Celui-ci dessert un WC, une salle de douche et deux chambres. Des caves et emplacements de parking intérieurs sont disponibles en supplément.

4

Prix

Le prix de cet appartement neuf est de 300.000 euros, hors frais et taxes. Il est possible d’acquérir en supplément une cave (àpd 5.000 euros HTVA) ou un emplacement de parking intérieur (25.000 euros HTVA). Les tarifs des appartements (1 à 3 chambres) encore en vente dans le même projet débutent à 260.000 euros.

Adresse : Ottignies

Surface habitable : 84,75 m2

Chambres : 2

Salle d’eau: 1

W-C : 1

Cave : en option (5.000 euros)

Jardin : non, mais balcon

État : neuf

Garage : en option (25.000 euros)

PEB : B

Vendeur : Thomas & Piron Bâtiments - www.terrassesdebalzat.be

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le plus grand centre de vaccination du pays, au Heysel, est déserté.

    Une semaine décisive pour changer le cap de la campagne de vaccination

  2. L’école tente de fonctionner avec des classes plus petites autorisant un encadrement différencié.

    Immersion à l’école de la bienveillance

  3. d-20200812-GHDVHF 2020-08-17 14_14_14

    En 2020, l’Espagne est le pays d’Europe où le covid a frappé le plus fort (infographies)

La chronique
  • Chronique «Détours wallons»: Leçons d’histoire économique

    En ces temps de simili-confinement, peut-on se permettre de suggérer un peu de saine lecture aux responsables wallons qui planchent ces semaines-ci sur l’avenir de leur Région ? Ils et elles ont du pain sur la planche, c’est vrai, entre l’aboutissement espéré du plan de relance financé par l’Europe, la transition climatique et le dispositif « maison » baptisé « Get up Wallonia ! » qui finira bien par sortir des limbes, le printemps aidant.

    Rien que pour ce dernier défi, ministres, députés, experts et membres de cabinets doivent déjà digérer un bon millier de pages entre l’analyse de la situation et l’étude comparative d’autres territoires européens menées par le consultant, les résultats de la consultation citoyenne ou encore les différents rapports des groupes de travail. On frôle l’indigestion.

    Mais sur la pile de documents en équilibre instable sur un coin de votre bureau, prenez, messieurs dames, la peine d’ajouter ceci : le fascicule 75 ans d’histoire économique de la Wallonie que publie ce jour même...

    Lire la suite

  • On n’attend pas du politique de dire que l’eau mouille, mais qu’elle coule

    Il est impératif de faire avancer la vaccination, il reste trop de couacs. Je suis politique mais je suis aussi citoyen. Ce n’est pas parce qu’on est dans le gouvernement qu’on ne peut pas dire que l’eau, ça mouille », déclarait ce dimanche à RTL le président du MR Georges-Louis Bouchez. Plus tard, en réponse à l’experte Erika Vlieghe qui avait dit qu’elle allait imprimer sur son T-shirt « Arrêtez de pleurnicher » (sic), il ironisait par tweet : « Demain, j’imprime un pull “Ensemble accélérons la vaccination...

    Lire la suite