Ionics va commercialiser son projet d'implantation ionique et créer 25 emplois en cinq ans

Au-delà de la participation des actionnaires historiques (le centre de recherche Materia Nova, la SRIW et IMBC) de la société créée en 2014, pour un total de 1,75 million d'euros, Ionics accueille dans son actionnariat un fonds privé à gestion paritaire Invest For Jobs (IFJ) qui investit 2 millions d'euros. AGC Europe a, quant à elle, confirmé son soutien industriel au développement de la société.

"L'objectif de cette levée de fonds est double: permettre à Ionics de finaliser deux projets préindustriels et, surtout, déployer cette technologie, en rupture, commercialement tant en Belgique qu'à l'international", détaille Ionics.

L'implantation ionique, dont le développement et les tests industriels sont menés depuis cinq ans, est un procédé d'ingénierie qui consiste à modifier les propriétés des surfaces de matériaux par un bombardement d'ions. "Une technologie unique au monde débouchant sur de multiples applications industrielles", assure l'entreprise.

Près de 25 emplois seront créés au cours des cinq prochaines années, ajoute encore Ionics. Cette dernière emploie déjà 27 personnes en Région wallonne et dispose d'une filiale en France.

Invest For Jobs (IFJ) est un fonds d'investissement privé créé fin 2015 par les partenaires sociaux du secteur du métal et de la technologie et doté d'un capital de 100 millions d'euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous