Accueil Grands formats

L’Espagne, narco-territoire

L’émergence fulgurante de la marijuana, emblème d’une nouvelle ère dans le trafic de drogue qui mise sur l’anonymat, se mondialise et se diversifie au travers de gangs pratiquant une criminalité multiple.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

En Espagne, le trafic de drogue progresse et se transforme à vive allure. Au-delà des chiffres élevés des saisies révélés par les bilans 2020 des prises effectuées en 2019 (1,5 million de plants de cannabis, près de 38 tonnes de cocaïne et de 350 tonnes de haschisch) et des milliers d’arrestations (20.437) pour trafic de drogue, les trafiquants s’adaptent rapidement aux circonstances (y compris à la pandémie). Ils sont d’ailleurs encouragés par une criminalité multiple des mafias de l’Est et par le boom phénoménal de la marijuana. Le trafiquant de drogue passe désormais incognito et il fuit des figures emblématiques et des noms de famille d’antan avec un seul objectif : éviter toute interruption de son «  business

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pablos Gino, jeudi 11 février 2021, 16:14

    Je ne suis pas franquiste,même le contraire,démocrate de la tête aux pieds,mais pour ce genre d'individus les faire travailler dans les mêmes conditions que ces pauvres républicains ayant érigé le monument du val de los caidos serait une bonne solution,ça en dissuaderait quelques uns.

Aussi en Grands formats

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs