45 milliards, le déficit historique de la Belgique

45 milliards, le déficit historique de la Belgique
Mathieu Golinvaux.

Mais comment va-t-on payer cette énorme facture ? Selon les chiffres du Service public fédéral du Budget, l’année 2020 se solde en effet par un trou de 10,04 % du produit intérieur brut (PIB), soit 44,9 milliards d’euros. Les estimations que l’on peut faire sur base des évaluations du bureau du Plan, publiées jeudi, aboutissent à un chiffre assez proche, soit 9,8 % du PIB (43,8 milliards). Pour donner une balise, rappelons qu’avant la crise sanitaire, le déficit de la Belgique s’élevait à 1,95 % du produit intérieur brut, soit « à peine » 9,3 milliards.

Comment en est-on arrivé là ? A cause du coronavirus, évidemment. Durant toute l’année 2020, le gouvernement fédéral, mais aussi ceux des entités fédérées et les provinces et communes ont dû dégager très vite des fonds pour panser les plaies de la crise, que ce soit par l’achat de matériel sanitaire, ou par de multiples interventions en faveur des salariés et des indépendants dont l’entreprise a dû fermer ou dont le chiffre d’affaires a dégringolé.

Au total, les gouvernements du pays sont intervenus à hauteur de 21 milliards en mesures de soutien diverses. Ce n’est pas la seule cause : à côté de ces dépenses en forte augmentation s’est greffée une baisse des recettes fiscales, elles-mêmes affectées par le ralentissement économique. Au total, estime le SPF Budget, la crise aura eu un impact de 35,6 milliards.

Va-t-on tout droit vers de nouvelles taxes et/ou mesures d’économies ? Pour l’instant, l’heure n’est pas encore à des mesures de rigueur ou d’austérité, de très nombreux habitants du pays étant encore confrontés à des fermetures et des pertes de revenus. Mais viendra un jour le moment d’éponger ces déficits...

Sur le même sujet
Budget
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous