Accueil Opinions Éditos

Trump, l’indéfendable

En apprenti-despote, l’ex-président des Etats-Unis a su inventer un ennemi intérieur commode, les manifestants d’extrême gauche « antifa », accusés de tous les maux et de toutes les dérives.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

Une avalanche d’images terrifiantes, traumatisantes, défile devant les caméras dressées au Sénat des Etats-Unis. Ces extraits de bandes de vidéosurveillance, ces enregistrements inédits puisés dans les téléphones cellulaires, viennent conter plus précisément encore l’histoire de l’assaut contre le Capitole, le 6 janvier, par les supporters inconditionnels de Donald Trump.

Il s’agit pour lui du second procès en destitution en un an, après celui qui aboutit à son acquittement le 5 février 2020. Il avait à l’époque échappé à toute culpabilité à propos des pressions exercées sur l’Ukraine pour exhumer des renseignements compromettants sur le clan Biden. Il pouvait remercier la majorité républicaine et servile du Sénat, qui avait bloqué la comparution de témoins clés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par MORNARD PASCAL, vendredi 12 février 2021, 22:13

    Cet article considère les 77 millions d’Américains ayant voté Trump , de sombres crétins, voire de fascistes. C’est indigne.

  • Posté par Lucas Danièle, jeudi 18 février 2021, 11:06

    Ce qui est vrai n'est pas indigne.

  • Posté par MORNARD PASCAL, vendredi 12 février 2021, 22:10

    Article totalement indigne d’un journaliste digne de ce nom . Celui se meut en procureur, à charge. Est cela l’information ?

  • Posté par MORNARD PASCAL, vendredi 12 février 2021, 22:10

    Article totalement indigne d’un journaliste digne de ce nom . Celui se meut en procureur, à charge. Est cela l’information ?

  • Posté par Bontemps Christian, vendredi 12 février 2021, 15:16

    Vous ne pouvez pas employer le mot destitution puisque Monsieur Trump n'est plus en fonction.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs