«Les femmes parlent trop pendant les réunions»: le patron des Jeux olympiques de Tokyo démissionne après ses propos sexistes

Reuters
Reuters

Le président du comité d’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 Yoshiro Mori a présenté sa démission vendredi après le scandale provoqué par ses propos sexistes.

« Mes déclarations inappropriées ont causé beaucoup de trouble (…). Je souhaite démissionner de la présidence dès aujourd’hui », a déclaré vendredi Yoshiro Mori, 83 ans, lors d’une réunion du conseil exécutif de Tokyo 2020.

Cet ancien Premier ministre japonais (2000-2001) avait déclaré la semaine dernière que « les conseils d’administration avec beaucoup de femmes prennent beaucoup de temps » car celles-ci ont « du mal à finir » leurs interventions.

Il s’était excusé maladroitement le lendemain, tout en excluant initialement de démissionner. Mais une avalanche de critiques avait suivi au Japon comme à l’étranger.

Le Comité international olympique (CIO) avait dans un premier temps considéré que l’affaire était close avant de condamner ses propos, qualifiés de « absolument inappropriés et en contradiction avec les engagements du CIO ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous