Royaume-Uni: contraction record de 9,9% de l'économie en 2020 avec la pandémie

Au quatrième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni a augmenté de 1,0%, après un rebond de 16,1% (chiffre révisé comparé à une précédente estimation de 16,0%) au troisième trimestre.

D'octobre à décembre, "il y a eu une augmentation de l'activité dans les services, la production et la construction , même si elle est restée inférieure à ses niveaux d'avant la pandémie", détaille l'ONS.

En novembre, un confinement en Angleterre et des restrictions à l'activité dans les autres provinces britanniques ont fait retomber le PIB de 2,3% après un maigre rebond en octobre.

La fermeture des établissements d'hôtellerie, restauration et services de traiteur ou alimentation, du commerce de gros et détail, ainsi que des entreprises du secteur de l'art, divertissements et loisirs ont pesé le plus lourd dans la contraction enregistrée.

Les achats de Noël et l'allègement d'une partie des restrictions à l'activité début décembre ont contribué à doper la consommation de biens et services, malgré un retour des restrictions lors de la dernière quinzaine du mois.

Celle-ci a porté un coup d'arrêt à la reprise dans de nombreux services comme la restauration, le commerce ou les services à la personne pendant la période des fêtes, d'ordinaire cruciale pour de très nombreuses entreprises.

"Malgré deux trimestres consécutifs de croissance, le niveau du PIB britannique reste en baisse de 7,8% comparé à un an plus tôt au quatrième trimestre", relève l'ONS.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous