Accueil Léna

Aux Etats-Unis, il est désormais possible de se transformer en compost après sa mort

Les premiers corps ont été placés dans des capsules où les microbes, aidés de copeaux de bois, de luzerne et d’herbe, les décomposent en un compost riche en minéraux, similaire à celui que vendent les jardineries.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Ils ne veulent pas de bougies sur les tombes, critiquent l’habitude de se rendre au cimetière et appellent même à leur liquidation. Ils ne cachent pas qu’ils se sentent plus proches de formes de célébration alternatives », fulminait le journal de TVP (chaîne de télévision publique) à l’automne 2019 tandis que nous avions évoqué de nouvelles formes « vertes » de sépultures qui commencent à apparaître dans le monde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par collin liliane, lundi 15 février 2021, 16:17

    En Allemagne aussi.

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, lundi 15 février 2021, 13:56

    Une occasion pour Trump d'être enfin utile à quelque chose, en espérant que ses restes ne soient pas toxiques.

  • Posté par Renoy Christian, samedi 13 février 2021, 19:09

    Vidéo suisse très intéressante, merci pour le lien !

  • Posté par Legarou Marcel, samedi 13 février 2021, 9:18

    Selon Anna Swenson, chaque compostage évite l’émission d’une tonne de dioxyde de carbone. Ce serait bien de nous détailler le calcul, Anna. ça m'étonnerait qu'on brûle 500 l de mazout par incinération. Encore un bidule pour bobos friqués qui veulent faire la leçon et se donner bonne conscience, et qui sont près à gober n'importe quoi. Qu'on nous ensevelisse dans un linceul, comme les musulmans, avec un peu d'accélérateur de compostage et le résultat prendra un peu plus de temps, mais économisera le prix d'un cercueil en plus de la tonne de machin. Avec l'argent économisé, les donneurs de leçon pourront toujours souscrire à un de ces plans bidons de plantage d'arbres ou d'eucalyptus sous des cieux lointains, et donc hors de contrôle.

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 12 février 2021, 20:36

    Rien de neuf à l'horizon. En Allemagne, la "Baumbestattung", càd faire inhumer ses cendres au pied d'un arbre, existe depuis longtemps, depuis plus de 20 ans.

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs