Accueil Monde Asie-Pacifique

A Hong Kong, un exode se prépare vers le Royaume-Uni

Fin janvier, Londres a commencé à accepter les candidatures de Hongkongais souhaitant fuir l’emprise croissante de Pékin sur leur cité. Témoignage d’un père de famille sur le départ.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Lorsque les manifestations ont éclaté en 2019, mettant les rues de Hong Kong à feu et à sang, Jason (prénom d’emprunt) est resté en retrait. Il a pris part à quelques-unes de grandes marches pacifiques, mais sans plus. Dix-huit mois plus tard, il s’apprête pourtant à émigrer au Royaume-Uni sous l’égide d’un programme mis sur pied par Londres, entré en vigueur le 31 janvier. Celui-ci permet aux détenteurs d’un passeport BNO, un document délivré aux Hongkongais avant la rétrocession de la cité portuaire à la Chine en 1997, d’émigrer en Grande-Bretagne et d’y résider durant cinq ans, à l’issue desquels ils peuvent demander la citoyenneté britannique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Urbanski Anna-Maria, samedi 13 février 2021, 9:36

    L'occupation britanique de Hong Kong fut une injustice. L'occupation chinoise de Hong Kong plonge dans l'injustice. Les migrants au Royaume Uni vont encore une fois expérimenter l'injustice d'être un migrant de la première génération. Au bout de leur chemin, y a t'il une situation où ils sont chez eux et souverains ?

  • Posté par Hubert Wynands, samedi 13 février 2021, 8:31

    Ils ne veulent pas rester dans le futur paradis que leur promet le gouvernement chinois. Et dire qui il y encore des cons qui encensent ce régime de m.erde et que l’Europe signe encore des accords avec la Chine alors qu’ils savent que les chinois ne respecteront aucunes des clauses de ces accords. Ces dirigeants européens sont tout simplement des traîtres.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, vendredi 12 février 2021, 11:51

    Qu'ils partent tous. Et surtout, qu'ils n'essaient pas de revenir. De toute façon, ils auront du mal.

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs