Accueil Société

Une étape de plus vers le droit à l’intégrité physique des mineurs intersexes

La proposition de résolution votée à l’unanimité par la Chambre vise à protéger le droit à l’intégrité physique des personnes intersexes. A terme, l’objectif est de garantir l’interdiction de toute modification des caractéristiques sexuelles d’un mineur sans son consentement éclairé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La Chambre vient d’approuver à l’unanimité la résolution visant à reconnaître le droit à l’intégrité physique des personnes intersexes. Cette proposition de résolution avait déjà été votée à l’unanimité le 26 janvier dernier par la commission Santé et Egalité des chances. Les demandes adressées au gouvernement sont multiples : la promotion de la recherche pour appréhender davantage les pratiques actuelles, la sensibilisation et la formation des professionnels de santé des variations de caractéristiques sexuelles, la mise en place de deux centres de référence pour les personnes intersexes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Maison Médicale , vendredi 12 février 2021, 23:05

    Quelle bonne nouvelle. Pour celleux qui se poseraient des questions sur le sujet, le livre "Le choeur des femmes" de Martin Winckler est très éclairant.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs