Les marchés entravés par le retour du risque sino-américain

Vers 10h00 (heure belge), Paris reculait de 0,34%, Francfort de 0,81%, Londres de 0,58% et Milan 0,96%. Positive depuis le début du mois, la dynamique boursière a commencé à ralentir en milieu de semaine.

Wall Street avait fini proche de l'équilibre jeudi, peinant à maintenir le rythme effréné qu'elle tient depuis le début du mois de février.

En Asie, les Bourses chinoises étaient fermées en raison des vacances du Nouvel An lunaire, réduisant ainsi les volumes sur les marchés.

Le Nikkei a cédé du terrain après quatre séances de hausse consécutive vendredi à la Bourse de Tokyo. L'indice vedette japonais a perdu 0,14% à 29.520,07 points, réalisant cependant sur la semaine une progression de 2,6%.

"Les investisseurs ont intégré un succès des campagnes de vaccination, l'adoption prochaine du plan de relance XXL de Joe Biden, mais aussi une hausse potentielle des tensions sino-américaines", complète-t-il.

A l'issue d'un entretien téléphonique de deux heures avec son homologue chinois Xi Jinping le président américain Joe Biden a déclaré : "si on ne fait rien, ils vont nous écraser". Il a aussi dénoncé, selon la Maison Blanche, les pratiques économiques "injustes et coercitives" de Pékin.

Des "mots qui marquent probablement la nouvelle saison de guerre froide entre les deux pays et devraient peser sur les perspectives de croissance", interprète Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote Bank.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril reculait de 1,18% à 57,54 dollars à Londres par rapport à la clôture de mercredi. Le baril américain de WTI pour le mois de mars lâchait 1,11% à 60,47 dollars.

L'euro se repliait de 0,19% face au dollar, à 1,2107 dollar pour un euro.

Le bitcoin est reparti sur de nouveaux sommets à 48.930 dollars vendredi alors que plusieurs géants financiers américains dont MasterCard et BNY Mellon ont pris des mesures pour faciliter l'utilisation des cryptomonnaies par leurs clients.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous