Accueil Société

Procès Mawda: un an de prison avec sursis pour le policier qui a tiré

Le tribunal estime que tirer en direction de la camionnette était disproportionné et pas raisonnable. Le chauffeur de la camionnette écope d’une peine de 4 ans ferme. Le troisième prévenu est acquitté car les juges n’ont pas pu prouver qu’il était le convoyeur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un an de prison avec sursis. C’est la peine à laquelle Victor J., le policier qui a tiré sur la petite Mawda, a été condamné ce vendredi après-midi par le tribunal correctionnel de Mons. Les juges ont estimé que le tir mortel était accidentel. Néanmoins, le tribunal a considéré qu’en utilisant son arme contre un véhicule en fuite, le policier a commis une faute qui est en lien direct avec la mort de la petite fille. Il est coupable d’homicide involontaire par défaut de précaution ou de prévoyance.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Tielemans Roger, mercredi 31 mars 2021, 18:25

    incroyable = les parents qui ont pris le risque eux, d'exposer leur fille, ne sont pas condamnés ! Mieux, ils en sortent avec les honneurs : droit de séjour illimité ! on comprend qu'ils sont fiers , arrogants et prétentieux; quel pays con !!!!!!!!!

  • Posté par Raurif Michel, samedi 13 février 2021, 16:05

    En Belgique, faire son boulot et bien cela implique que vous risquez de la prison tout simplement est faisant votre travail. Justice belge, honte sur vous qui condamnez des serviteurs de l'ordre en les transformant en victimes !!! Policiers en cas d'appel d'urgence, utilisez votre lasso , là au moins vous ne risquez rien !!!!!! J'ai honte d'être belge !

  • Posté par tran henri, samedi 13 février 2021, 15:46

    Une justice qui se perd dans les imbroglios législatifs, savamment mis au point par un parlement sans doute largement représenté par des légistes pour autoalimenter leur commerce et qui en oublie d'être sensée et la moralité qu'elle est censée représenter Une police qui court, s'essouffle, renonce ou se suicide Bienvenue dans la nouvelle ère et courage à la police: svp "ne désarmez pas"..

  • Posté par De Martelaer Luc, samedi 13 février 2021, 15:14

    Ce Monsieur a tiré à balles réelles sur une camionnette dans laquelle il y avait des gens; ce n'est pas anodin...

  • Posté par Raurif Michel, samedi 13 février 2021, 16:11

    Monsieur Martelaer : tirer avec une arme fait partie de son métier ! Il a été formé, instruit et conditionné pour cela et comme on lui a apprit à l'école de police, on lui a demandé de faire cesser "l'infraction " tout simplement. Mais, monsieur au lieu de critiquer le policier, demandez-vous pourquoi ces voyous n'ont pas arrêté la camionnette ? Mais, là, grand silence !!!!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs