Vacances de Carnaval: ce qui est permis et ce qui ne l’est pas

Vacances de Carnaval: ce qui est permis et ce qui ne l’est pas

Les 22.000 salons de coiffure de Belgique rouvriront leurs portes ce samedi, après plusieurs mois de fermeture. Les professions de contact non-médicales comme les coiffeurs ont dû fermer début novembre en raison du deuxième confinement mis en place contre la propagation du coronavirus. Lors du dernier comité de concertation, les autorités ont autorisé la reprise des activités des coiffeurs à partir du samedi 13 février.

Les clients doivent notamment obligatoirement prendre un rendez-vous et attendre leur tour à l’extérieur. Les coiffeurs doivent eux porter un masque chirurgical et désinfecter le matériel entre deux clients, tandis que le local de travail doit être ventilé pendant 10 minutes. Par ailleurs, ils ne sont pas autorisés à offrir des boissons ou de la nourriture à leurs clients.

Les fenêtres et les portes de l’établissement doivent également rester ouvertes, sauf s’il dispose d’un compteur de CO2.

Seuls les soins aux cheveux sont autorisés. Pour les soins de la barbe, nécessitant d’enlever son masque, il faudra patienter jusqu’au 1er mars, comme c’est le cas pour les différents de métiers de contact non-médicaux.

Parcs animaliers et parcs naturels

Les parcs zoologiques peuvent rouvrir à partir du 13 février selon les mêmes conditions que les parcs naturels.

Campings, maisons de vacances

Les maisons dans les villages de vacances, les parcs de bungalows et les campings peuvent rouvrir à partir du 8 février selon les conditions des autres types d’hébergement, c’est-à-dire à l’exclusion de leur restaurant, de leurs débits de boissons et de leurs autres facilités communes, et avec strict respect des protocoles.

Port du masque à la Côte

Le port d’un masque buccal sur la digue sera à nouveau obligatoire du 13 février au 21 février, en prévision d’un afflux de vacanciers pour carnaval, a fait savoir le gouverneur de la Flandre occidentale après avoir consulté les bourgmestres côtiers.

Tout comme pendant les vacances d’automne et de Noël, le port d’un masque buccal est à nouveau obligatoire sur la digue pour carnaval.

L’obligation de masque buccal ne s’applique que dans les zones habitées de la digue.

Les Fagnes

Un plan de mobilité est mis en place dans les Hautes Fagnes. Une fois les 2.400 places de parking disponibles occupées, les visiteurs seront dirigés vers d’autres lieux de la région où il est possible de profiter des paysages enneigés.

« Le DNF (Département de la nature et des forêts, NDLR) a pris la décision d’interdire l’accès, entre le 12 et le 22 février, aux caillebotis de la vallée de la Helle, pour des raisons de sécurité », ajoute Mme De Taye.

Voyages non-essentiels

Les voyages non-essentiels restent interdits. Le maintien ou non des différentes règles prolongées vendredi dernier jusqu’au 1er avril sera décidé à l’issue d’une nouvelle évaluation au Comité de concertation du 26 février prochain.

Pour les voyages essentiels, l’obligation de test pour les voyageurs en provenance d’une zone rouge, actuellement à partir de 12 ans, est étendue à tous les enfants âgés de 6 ans et plus. Cela s’applique à la fois au test négatif avant l’entrée sur le territoire pour les non-résidents et au(x) test(s) après l’arrivée pour les résidents et non-résidents.

Activités extrascolaires

Les moins de 18 ans peuvent désormais cumuler leurs activités à l’académie (musique, danse, théâtre, dessin, etc.) et une autre activité de groupe, selon une nouvelle circulaire émise ce jeudi par la ministre de l’Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous