Accueil Économie Entreprises

L’affaire Nethys, une tornade qui a (quasi) tout emporté sur son passage

En novembre 2019, une sorte d’opérations « mains propres » est lancée en cité ardente, avec l’analyse par Deloitte des transactions financières 2017-2019 dans huit entités du groupe Enodia. Le résultat est... décoiffant.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Mardi, c’est Luc Partoune, CEO de Liege Airport, qui était remercié par son conseil d’administration. Enfin, plutôt licencié pour faute grave (lire ci-contre). Le même jour, Emmanuel Lejeune et Hervé Valkeners apprenaient qu’ils étaient écartés du comité de direction d’Ogeo Fund, le fonds qui gère notamment les pensions des travailleurs de l’intercommunale liégeoise Enodia. Sans la moindre indemnité.

Le lien entre ces deux événements (au-delà du fait que ça se passe à Liège) ? Des missions dites « forensic », réalisées par le bureau Deloitte. Elles consistent à faire la lumière sur d’éventuelles transactions irrégulières (« atypiques », en langage consultant) au sein d’une société. Et elles ont provoqué le licenciement des trois personnes précitées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par D Marc, jeudi 18 février 2021, 9:18

    Par contre, les mains invisibles sont toujours en place. Maintenant il se confirme que Jean-Claude Marcourt, Pierre-Yves Jeholet, Daniel Bacquelaine et Jean-Pierre Hupkens sont présents lors d'une réunion avec le comité de rémunération de Nethys qui évoque les indemnités de rétention dans un langage diplomatique : "la volonté générale de tenir compte, pour le sort à réserver aux membres du management en place, de l’importante création de valeur économique issue de leur action au profit des actionnaires de l’entreprise" (rapport du Comité de rémunération de Nethys).

  • Posté par BAUDELET Philippe, lundi 15 février 2021, 11:17

    Il reste l intercommunale du circuit de Francorchamps, très opaque, avec les mêmes politiques, administrateurs et vip, qui se sort aussi grâce à des complicités des différentes enquêtes. Qui va y mettre le nez ?

  • Posté par Wilmet Muriel , samedi 13 février 2021, 22:11

    Que tous ces mafieux soient punis de façon exemplaire, prison, récupération de tous leurs bien. Mais attention car il y a de nouveaux ogres de la finance dans le domaine de la santé, ceux qui sont payés et parfois grassement payés pour nous faire imposer des mesures liberticides. Avec les affaires NETHYS, MOREAU et consorts, on est aussi en train de nous embuer l'esprit pour mieux occulter les nouvelles magouilles qui se trament au nom de LA COVID, afin de nous faire avaler toutes les mesures restrictives qu'on nous imposent, dont même celle de travailler. De nombreux responsables politiques, scientifiques et experts en tous genres et une grosse partie des médias publics sont soudoyés par BIG PHARMA qui ne cherche qu'à s'enrichir davantage en imposant aux états de soumettre les populations à des règles sanitaires non justifiées pour finalement imposer une vaccination à très grande échelle. Une nouvelle façon de se remplir une fois de plus les poches au détriment de près de 90 % de la population mondiale. La petite Belgique pas plus que d'innombrables autres pays n’échappe pas à l'hégémonie des ultra-riches. Hélas nous vivons dans un monde inégalitaire, monde où les riches en veulent toujours plus. Si nous continuons à accepter d'être des petits moutons, à nous laisser berner par les gros lobbies, l'avenir deviendra de plus en plus hiérarchisé entre les ultra-riches et les ultra-pauvres et notre monde et celui des générations futures sera de plus en plus déshumanisé et même inhumain!

  • Posté par Christian Radoux, dimanche 14 février 2021, 0:28

    Ben voyons; c'est clair : ce sont les ogres de la finance (sic) qui ont inventé le virus. Pasteur et Salk en faisaient déjà partie. Et avec leurs vaccins, ils sont simplement en guerre contre le camp opposé, celui des ctoqiur-morts.

  • Posté par Desmet Marc, samedi 13 février 2021, 19:25

    Une tornade? Pourvu qu'elle passe sur tout le pays et dans toutes les couleurs et vivement un ouragan dans le privé où les abus, niches, cadeaux, paradis et autres ne manques pas non plus.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs