«T’as pété les plombs!»: Daniil Medvedev s’en prend à son coach, qui quitte la tribune en plein match (vidéos)

AFP
AFP

Daniil Medvedev s’est hissé en 8es de finale de l’Open d’Australie ce samedi en s’imposant face à Filip Krajinovic (ATP 33). Le N.4 mondial n’a pas eu la tâche facile dans ce match car, menant 2-0, il a laissé son adversaire revenir à deux sets partout. Le Russe s’est finalement remis dans le bain, infligeant un 6-0 dans le 5e pour assurer sa qualification. La rencontre n’a en tout cas pas été de tout repos, et son entraîneur en a fait les frais.

Au cours du quatrième set, Medvedev s’en est pris à son coach, le Français Gilles Cervara. « T’as pété les plombs ! Tu peux me laisser jouer ? », a lancé le Russe, en Français dans le texte. Des propos qui ont poussé l’entraîneur à tout simplement quitter la tribune.

« Bien sûr que son départ et le fait que je me sois mis à mieux jouer sont liés », raconte Medvedev. « Il m’a dit qu’il était sûr que j’allais gagner, mais qu’il allait me laisser seul pour que je me calme. C’était juste un moment où, en tant qu’êtres humains, on était tous les deux frustrés parce qu’on voulait tous les deux la victoire, moi en tant que joueur et lui en tant que coach », a-t-il ajouté. « Alors il lui a semblé que c’était la meilleure chose à faire ».

Cela semble en tout cas avoir fonctionné vu la tournure finale du match, Medvedev assurant que cette embrouille avec son coach n’est « rien de grave, ça arrive une fois par an, deux au maximum ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Yves Simon

    Grands Chelems

    Roland-Garros veut du public à tout prix

  • Sinner. @AFP

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Tennis: toutes ces stars de la génération 2000

  • Roberto Bautista-Agut (12e) a créé la grosse surprise en sortant LE favori, Daniil Medvedev (2e), des quarts de finale. @AFP

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Le tournoi de Miami s’offrira à un novice

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous