Un jeune de 19 ans enlevé, roué de coups, abandonné en caleçon…: 3 personnes placées sous mandat d’arrêt

Image d’illustration.
Image d’illustration.

Trois personnes ont été interpellées et placées sous mandat d’arrêt pour séquestration, vol avec violence avec circonstance aggravante et traitement dégradant sur un homme de 19 ans à Marchienne-au-Pont (Charleroi, province de Hainaut), a indiqué samedi le parquet de Charleroi, confirmant une information de RTL Info. Les trois suspects nient les faits.

Dimanche dernier, l’homme a été embarqué de force par deux individus, à l’arrière d’une camionnette, non loin de son habitation à Couillet. Ils ont emmené la victime dans un logement à la rue Jules Jaumet à Marchienne-au-Pont, au domicile d’un des suspects.

D’après RTL Info, deux autres personnes se trouvaient sur place. Le jeune homme de 19 ans a été victime de nombreux coups de poing, de pied et même d’un coup de tournevis, indique-t-il dans son audition. « Après la scène de coups, la victime affirme que les agresseurs lui ont retiré les vêtements pour le laisser en caleçon. Les suspects lui ont dit qu’ils allaient l’emmener à 50 kilomètres de là », a expliqué le parquet de Charleroi.

Au moment de quitter le domicile, la victime est parvenue à s’enfuir pour se réfugier au domicile d’un riverain. « Le jeune homme explique qu’il a fait semblant de les suivre avant de prendre la fuite en descendant la rue. D’après lui, les suspects n’ont pas réussi à le suivre, car il était trop rapide pour eux. » Pris en charge par la police locale, le jeune homme présentait plusieurs traces de coups sur le corps.

D’après a victime, il pourrait s’agir d’une histoire liée à la vente d’un véhicule. « Il dit avoir acheté un véhicule à l’un des suspects, qui est revenu chercher la voiture avec un complice deux semaines plus tard à son domicile. » Selon RTL Info, l’acheteur aurait également subi des menaces alors qu’il voulait récupérer la voiture.

Trois des suspects ont été interpellés et placés sous mandat d’arrêt pour séquestration, vol avec violence avec circonstance aggravante et traitement dégradant. « Tous les trois nient les faits, même si l’un d’entre eux reconnaît une gifle pour une somme de 20 euros que la victime lui devait », a précisé le parquet de Charleroi.

Le trio a comparu jeudi devant la chambre du conseil de Charleroi. « Deux d’entre eux ont interjeté appel de la décision. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous