4 morts d’Ebola en Guinée: première résurgence du virus en Afrique de l’Ouest depuis 2016

4 morts d’Ebola en Guinée: première résurgence du virus en Afrique de l’Ouest depuis 2016

En Guinée, quatre personnes sont mortes du virus Ebola. C’est ce qu’a rapporté samedi le ministre guinéen de la santé. C’est la première fois que cette maladie très contagieuse refait surface en Afrique de l’Ouest. En 2013 a débuté, toujours en Guinée, une épidémie de virus Ebola qui a atteint dix pays en plus de trois ans et a fait plus de 11 000 victimes. « Nous sommes vraiment inquiets », a déclaré le ministre Rémy Lamah. « Nous avons déjà quatre décès dus au virus Ebola dans la région sud-est de Nzérékoré ».

« Une infirmière est tombée malade fin janvier et est morte quelques jours plus tard », a déclaré le directeur de l’agence nationale de santé Sakoba Keita au site d’information GuineeMatin. « Parmi les personnes qui ont assisté aux funérailles, le 1er février, huit présentaient des symptômes : diarrhée, vomissements et saignements. Parmi eux, trois sont morts, quatre autres ont été admis dans un hôpital de Nzérékoré. La huitième personne s’est échappée mais a été retrouvée et admise dans un hôpital de la capitale, Conakry.

Le ministre et le directeur de l’agence affirment que le virus Ebola a été détecté dans des échantillons analysés dans la région, dans un laboratoire mis en place par l’Union européenne. Les résultats d’analyses complémentaires sont attendus dans les prochaines heures.

« En tant qu’être humain, je suis inquiet, mais je reste calme car nous avons l’épidémie sous contrôle et la vaccination est possible », a déclaré le ministre. Dimanche, il y aura une autre réunion de crise.

Les premiers cas ont été identifiés fin 2013 dans la même région forestière du sud-est de la Guinée, mais le ministre a souligné qu’il n’y avait pas eu de nouveaux cas depuis 2016. De la Guinée, le virus Ebola s’est propagé au Libéria et à la Sierra Leone en 2014 pour ce qui est finalement devenu la pire épidémie de virus Ebola de tous les temps. Finalement, il y a eu aussi des cas en Espagne et aux États-Unis. La majorité des près de 29.000 cas ont été identifiés dans les trois pays d’Afrique de l’Ouest.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous