Raz-de-marée ostendais et premier revers montois

Les 15 points de Barnes insuffisants au décompte final.
Les 15 points de Barnes insuffisants au décompte final. - Belga

Mons-Hainaut 63

Ostende 88

Q.T. : 17-26, 13-21, 15-22, 18-19

Mons-Hainaut : 15/30 à 2 pts, 8/21 à 3 pts, 9 lfs sur 14, 22 rbds, 15 assists, 18 fp, Smith sorti pour fautes. SMITH 3+2, Lambot 0+0, BARNES 8+7, Spencer 4+2, DURHAM 4+8, CAGE 5+2, Mintogo 0+5, Mortant 0+4, Coucke, VAN CAENEGHEM 5+0 Jean-Philippe, Penava 1+3.

Ostende : 18/37 à 2 pts, 12/21 à 3 pts, 16 lfs sur 20, 37 rbds, 20 assists, 18 fp. van der Vuurst 2+0, SCHWARTZ 4+0, Troisfontaines 1+13, MWEMA 16+7, Buysschaert 0+0, Gilmore 0+0, Walleson, Smout, DJORDJEVIC 7+5, GILLET 5+6, WELSH 12+6, Sylla 0+4

Mons-Hainaut récupérait son emblématique capitaine Justin Cage, titularisé d’emblée pour ce choc des leaders. De son côté, Dario Gjergja devait composer avec les forfaits de nos compatriotes Simon Buysse (23 ans) et Haris Bratanovic (19), conjugués avec celui du Serbe Mario Nakic (19), qu’Ostende est allé chercher au Real Madrid.

En début de partie, le rouleau compresseur ostendais n’allait pas tarder à se mettre à fonctionner normalement. Force est de constater que c’est l’agressivité des joueurs d’Ostende, conjuguée à une belle réussite en zone avant (10/18 au 1er quart), qui provoquait cela. Pour tenir la distance, Mons-Hainaut devait jouer juste, ce qui n’a pas été toujours le cas. Les Renards ont perdu beaucoup trop de ballons (10 avant la pause pour seulement 4 chez les Côtiers), ce qui obligea Vedran Bosnic à modifier constamment ses batteries.

Après 17-26 (10e), Mwema continuait à être impressionnant avec les réservistes ostendais. Pour garder le contact, les Renards devaient resserrer les boulons en défense. Ils l’ont fait durant quelques minutes, mais l’international ostendais Mwema (16 pts avant la pause) veillait au grain. Avec Ostende, le moindre relâchement se paye toujours cash. Après 28-33, Ostende filait à 30-47 à la pause.

La suite se résumait en une bonne partie d’entraînement pour les Côtiers qui n’ont jamais été poussés dans leurs derniers retranchements durant les 20 dernières minutes. On savait que, sur la longueur, personne ne pourrait venir déboulonner, cette saison, le champion de Belgique. Il fallait aussi s’attendre à une réaction de la bande à Gjergja qui n’avait pas bien digéré la défaite (72-75) au Versluys Dôme lors de la première confrontation. Samedi soir, il y avait bien plusieurs classes de différence entre les deux équipes…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous