Bourse de Tokyo: le Nikkei finit au-delà des 30.000 points, une première depuis 1990 (2)

L'indice vedette Nikkei a grimpé de 1,91% à 30.084,15 points, tandis que l'indice élargi Topix est monté de 1,04% à 1.953,94 points.

Le Nikkei est toutefois encore très loin de son record absolu signé fin 1989, quand il avait dépassé les 38.915 points.

Les marchés financiers attendent l'arrivée rapide du plan de relance voulu par le président Joe Biden pour soutenir foyers et entreprises américains frappés par la crise.

La Bourse de Tokyo est aussi "soutenue par les espoirs de reprise de l'activité économique" au Japon, a déclaré Toshikazu Horiuchi de IwaiCosmo Securities à l'AFP.

Le PIB nippon a enregistré un rebond supérieur aux attentes au quatrième trimestre 2020 (+3% sur un trimestre), selon des chiffres préliminaires publiés lundi. Sur l'ensemble de l'année, l'économie nippone a cependant dégringolé de 4,8% sous l'effet de la pandémie.

Le marché profite à plein depuis le printemps dernier des politiques monétaires accommodantes des Banques centrales, y compris de la Banque du Japon, et des mesures de soutien budgétaire des gouvernements face à la pandémie.

Le vaccin contre le coronavirus de Pfizer/BioNTech est par ailleurs devenu dimanche le premier à être approuvé au Japon, ce qui a fait du bien au moral des investisseurs, selon M. Horiuchi, même si les autorités nippones ne prévoient de vacciner que des professionnels de la santé dans l'immédiat.

Autre facteur positif pour les investisseurs, le yen baissait face au dollar, lequel valait 105,10 yens vers 06H30 GMT contre 104,94 yens vendredi à 21H00 GMT. L'euro s'appréciait fortement vis-à-vis de la monnaie japonaise, un euro s'échangeant pour 127,59 yens contre 127,19 yens en fin de semaine dernière. L'euro se négociait pour 1,2139 dollar, contre 1,2120 dollar vendredi à 21H00 GMT.

Les cours du pétrole étaient également en nette hausse: le prix du baril américain de WTI gagnait 2,30% à 60,84 dollars vers 06H30 GMT, évoluant au-delà de la barre des 60 dollars pour la première fois depuis février 2020, et celui du baril de Brent de la mer du Nord montait de 1,87% à 63,60 dollars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous