Bars, restaurants, vaccination...: politiques et experts évoquent le déconfinement

Bars, restaurants, vaccination...: politiques et experts évoquent le déconfinement

Déconfinement. Ces derniers jours, ce mot rempli d’espérance est sur toutes les lèvres. Les coiffeurs viennent à peine de rouvrir leurs portes et accueillir leurs premiers clients que, déjà, experts et politiques évoquent les prochaines étapes. Il y a quelques jours, Christie Morreale (PS), ministre wallonne de la Santé, évoquait un déconfinement partiel « d’ici 15 jours ». Soit le 26 février. Ce dimanche, son ancien président de parti, Elio Di Rupo (PS) appelait à la prudence et à une transition « étape par étape ».

Il faut dire que les chiffres continuent – lentement, mais sûrement – de baisser. Tout comme la motivation de la population. De Dinant à Louvain-la-Neuve, la population a manifesté ce week-end son ras-le-bol et son soutien à la jeunesse.

« On est conscients de l’exaspération en train de monter, de la détresse des jeunes » a d’ailleurs déclaré sur les ondes de Bel-RTL, Karine Lalieux (PS), ministre fédérale des Pensions et de l’Intégration sociale. « Les efforts demandés sont très durs, mais c’est pour retrouver nos libertés ».

Ouverture des restaurants en avril ?

La ministre socialiste espère d’ailleurs des assouplissements pour avril. « On va se diriger vers l’assouplissement au même rythme que nous allons vacciner les plus vulnérables. J’espère vraiment qu’au mois d’avril le souffle va reprendre, d’autant plus avec les beaux jours. J’espère qu’au moins les terrasses de café seront ouvertes, nous n’avons pas de troisième vague contrairement à d’autres pays européens. »

Georges-Louis Bouchez ne dit pas autre chose dans une interview accordée à SudInfo. Le libéral vise quant à lui la réouverture des restaurants. « On s’était fortement engagé pour les coiffeurs afin qu’ils rouvrent ce mois-ci (…). On attendra deux, trois semaines pour voir s’il n’y a pas d’impact et on reviendra avec les restaurants. On en discutera déjà lors du prochain Codeco du 26 février mais on envisage une réouverture pour le printemps. Et le printemps, c’est le 21 mars. Ils rouvriront sans doute avant les cafés car les contacts s’y font de manière différente. »

Que pensent les experts  ?

Si les experts soulignent les efforts consentis par les Belges et l’évolution favorable des chiffres, ils restent cependant très prudents. C’est notamment le cas de Marc Van Ranst qui s’est exprimé ce week-end dans les colonnes du journal flamand Het Laatste Nieuws. « Il viendra un moment où il sera possible soit d’ouvrir les restaurants, soit de reprendre la vie culturelle, soit de laisser les compétitions sportives reprendre, soit de permettre aux gens d’accueillir des invités chez eux. Mais on ne peut autoriser qu’un seul assouplissement au début, il faut donc choisir » a expliqué le scientifique flamand en avouant le difficile arbitrage politique.

« Le gouvernement décidera de ce qui vient en premier : retourner au café ou rendre visite à mamie. Soyons donc un peu indulgents avec les politiciens sur ce point. » A quelle date peut-on espérer ces assouplissements ? Marc Van Ranst préfère ne pas avancer de date, à cause notamment des variants. « Une chose est sûre : pour le moment, il est absolument encore trop dangereux d’assouplir. Et c’est ce que le Gems a indiqué au gouvernement. »

Même avis du côté francophone avec Marius Gilbert. Pour l’épidémiologiste, un déconfinement en mai est un scénario « réaliste ». Mais tout dépendra de la campagne de vaccination. « La transmission est à un niveau stable pour le moment.(…) Ce serait plus confortable de déconfiner si l’on était dans une phase de décroissance car on aurait une certaine marge de manœuvre qu’on pourrait utiliser, » a expliqué l’expert. « C’est pour cela que le déconfinement doit se faire de manière extrêmement graduel. Chaque fois que l’on va déconfiner quelque chose, le faire avec beaucoup de prudence et en l’accompagnant de dispositifs », a indiqué l’expert.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous