Accueil Société

Zerkani, le Papa Noël salafiste

Condamné à 12 ans en 1ère instance, le recruteur molenbeekois écope de 15 ans en appel. Portrait de celui qui passe pour être « le plus grand recruteur de candidats au djihad du pays ». Retour sur la figure centrale d’une filière qu’empruntèrent Abdelhamid Abaaoud, Chakib Akrouh, Gelel Attar et Reda Kriket.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

N’étaient les stigmates laissés sur son front par les cinq prières quotidiennes, Khalid Zerkani – cheveux longs et barbe hirsute – aurait davantage l’allure d’un brahmane que d’un gourou salafiste. Pour un peu, on peinerait même à concilier l’idée qu’on se fait de la fonction avec l’image passablement crapoteuse de ce petit bonhomme exalté et véhément dont le survêtement de sport tire-bouchonne à l’aplomb de baskets fatiguées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs