Didier Raoult: «Ce que nous vivons maintenant n’est pas un rebond, c’est une autre épidémie»

Didier Raoult: «Ce que nous vivons maintenant n’est pas un rebond, c’est une autre épidémie»
Photo News

Le professeur Didier Raoult fait son retour dans les médias. Interviewé par CNews, il donne son avis sur la situation épidémique en France. Il estime qu’une seconde épidémie est à l’origine des cas enregistrés actuellement : « Ce que nous vivons maintenant n’est pas un rebond, c’est une autre épidémie. Tous les nouveaux cas que nous avons actuellement sont dus à des virus qui sont différents des virus que nous avions en mars-avril. Ce ne sont pas des rechutes, c’est que l’immunité procurée par la première épidémie, chez un certain nombre de personnes, n’est pas suffisante pour protéger contre des virus qui sont proches mais un peu différents ».

Le médecin français, directeur de l’IHU Marseille, relativise la situation. En effet, il estime que les chiffres sont « biaisés » car une grande proportion des tests PCR serait des faux positifs : « Si vous voyez ces courbes, vous ne pouvez pas être terrifiés. Ce n’est pas possible. Donc, il faut revenir au calme, que chacun fasse son métier. Il faut arrêter les communiqués de guerre tous les jours en disant qu’on va tous mourir. Parce que ce n’est pas sain, et à la fin on va avoir une surmortalité par les pathologies psychiatriques ou psychosomatiques parce qu’on ne peut pas terrifier les gens pendant un an entier pour une mortalité de cette nature ». Pour lui, le confinement « n’a aucune incidence sur les chiffres et aggrave même la situation ».

Lire aussi NoValueFoundForName

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous