Accueil Opinions Débats et idées

Comment réinventer la détention? En travaillant sur la réinsertion

L’annonce d’une date pour le début du déménagement des prisons bruxelloises vers Haren remet la détention au centre de l’actualité. Si un millier de détenus doivent ainsi migrer de l’autre côté de Bruxelles pour retrouver des conditions moins difficiles, y a-t-il de quoi être optimiste quant aux futures conditions de détention en Belgique ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Marc Nève, président du Conseil Central de Surveillance Pénitentiaire, et Philippe Mary, professeur de politique criminelle et de pénologie à l’ULB, tempèrent. Pour eux, les projets qui se profilent vont contribuer à augmenter encore le nombre de détenus dans notre pays, sans pour autant tenir compte du plus important pour eux et la société : leur réinsertion.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Dizier Raymond, mercredi 17 février 2021, 17:31

    Les choses ont un sens « en soi » ou n’en ont pas. Passer son temps à leur en chercher un à tout prix est un temps perdu. Depuis 200 ans, cette quête perdue de sens a amené le législateur à donner diverses missions à la prison telles que la réinsertion sociale (parmi s’autres). Toutes sans exception se soldent par des échecs et le « tout à la prison » continue indépendamment de ces constats d'échecs répétés. Bien sûr les magistrats ne connaissent pas ces prisons qu’ils remplissent, sans intérêt pour la surpopulation et les conséquences de leurs décisions sur ceux qu’ils y enferment. Et bien sûr c’est assez incroyable, mais vrai. Mais cela n’enlève rien au fait qu’enfermer des humains dans des cages n’a aucun sens en soi.

  • Posté par Deffense Ben, mardi 16 février 2021, 9:58

    Ce qui est incroyable dans cette thématique c'est que pas un seul de ces grands penseurs n'évoquent le fait que le meilleur moyen d'éviter la prison est de ne pas arriver à devenir un déliquant. En d'autres termes que le problème de base de l'accroissement des incarcérations est tout simplement dû à la déliquescence de l'éducation tant au sein des familles que de le cadre de l'enseignement scolaire. Un problème que d'évoquer ce phénomène ?

  • Posté par Dizier Raymond, mercredi 17 février 2021, 17:32

    Bien sûr que si, mais il faut bien entendu lire ce qu’ils écrivent, ailleurs que dans les journaux...

  • Posté par Deffense Ben, mardi 16 février 2021, 10:56

    Oooops "n'évoque" bien sûr !

  • Posté par Visiteur, mardi 16 février 2021, 9:08

    Pour faire l expérience de « visiteuse »de prison, je peux vous dire, que face à la déshumanisation du système , il me faut toujours quelques jours avant de me remettre après une visite. Le système mis en place fait en sorte qu il est presque impossible pour un prisonnier de s en sortir, il faut qu il soit plus fort que le commun des mortels pour espérer sortir du tunnel Il m arrive de penser qu il serait moins hypocrite de les condamner à vie ....

Plus de commentaires

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs