Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

La ZAD d’Arlon fait parler ministres et parlementaires

Installée dans la sablière de Schoppach depuis octobre 2019, la ZAD (zone à défendre) arlonaise inquiète quant à son devenir et à la manière de régler cette sortie de crise. Les députés fédéraux Cécile Thibaut et Josy Arens ont fait part de leurs interrogations à la ministre de l’Intérieur, et le ministre Borsus a lui aussi donné son point de vue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

Cela fait 16 mois que l’ex-sablière du quartier de Schoppach est devenue la « zablière », occupée par des zadistes d’ici et d’ailleurs. Ceux-ci ne veulent pas que ce territoire de 30 hectares devienne un parc d’activités économiques comme le souhaitent l’intercommunale de développement économique Idélux et la Ville d’Arlon, mais qu’elle redevienne un espace de valeur biologique recelant des espèces rares et protégées. On est évidemment aux antipodes des deux visions.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs