Glencore creuse sa perte nette en 2020 à 1,9 milliard de dollars

Le groupe, qui avait déjà accusé une perte nette de 404 millions de dollars un an plus tôt, a comptabilisé quelque 5,9 milliards de dépréciations d'actifs, contre 2,4 milliards un an plus tôt, faisant plonger ses résultats pour l'année écoulée, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué,

Ses revenus se sont contractés de 34% par rapport à l'année précédente face aux secousses sur les marchés des matières premières, à 142 milliards de dollars, a précisé le groupe actifs à la fois dans l'extraction minière et le courtage des matières premières.

La pandémie de Covid-19 a créé un "défi extraordinaire", a déclaré son directeur général, Ivan Glasenberg, cité dans le communiqué, le groupe a navigué entre un contexte de "récession sur la première moitié de l'année", et une "forte reprise des cours pour la plupart des matières premières sur la seconde".

Ses activités de courtage ont affiché un bond de 41% de leur bénéfice opérationnel, à 3,3 milliards de dollars, dopés par la volatilité des cours des métaux et des produits pétroliers. Ses actifs miniers ont en revanche vu leur bénéfice brut d'exploitation chuter de 13%, à 7,8 milliards de dollars, plombés par la baisse des cours du charbon.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous