Accueil

Alzheimer: un impact plus modéré

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Dans une moindre mesure, les patients atteints d’Alzheimer sont eux aussi impactés par l’absence de contacts physiques et les restrictions sanitaires toujours en vigueur. « La gestion de leur motricité à distance est aussi problématique. Depuis le début de la crise sanitaire, tout le monde bouge moins et c’est encore plus vrai pour les personnes concernées par Alzheimer. Rien n’empêche Monsieur et Madame Tout-le-monde d’aller faire son jogging, mais pour quelqu’un avec un tel trouble cognitif, il est inimaginable d’aller se balader seul, même à un stade précoce de la maladie », souligne Bernard Hanseeuw. D’un point de vue relationnel, l’absence de contacts pèse sur l’état de ces patients. Lorsqu’il est déjà difficile pour quelqu’un de reconnaître un visage, on peut imaginer à quel point se souvenir d’un proche par l’unique son de sa voix est compliqué.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs