Accueil

Les sept minutes de terreur

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’épreuve de l’atterrissage est critique. Toutes agences spatiales confondues, seules 40 % des sondes envoyées vers Mars ont atterri sans souci. A partir de son entrée dans l’atmosphère martienne, sur les 150 derniers kilomètres, la sonde spatiale transportant Perseverance décélérera de 21.000 km/h à 2,5 km/h. A l’aide d’une technique très sophistiquée et en sept minutes. Compte tenu de la distance entre les deux planètes, il faudra 14 minutes pour qu’un signal envoyé depuis Mars soit réceptionné sur la Terre. Dès lors, lorsque nous recevrons le message « J’ai bien pénétré l’atmosphère de Mars », cela fera en réalité déjà sept minutes que l’engin sera à la surface de la planète rouge. Entier et fonctionnel ou à l’état de bouillie à la suite d’un crash ? Il faudra encore attendre sept minutes pour le savoir. De quoi nouer les estomacs des milliers de personnes qui ont travaillé durant presque dix ans à la construction de la mission Mars2020. Dans le milieu, on parle des « sept minutes de terreur ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs