Accueil Société

Deux démissions à l’Autorité de protection des données, Frank Robben isolé

L’APD est plus que jamais confrontée à ses problèmes d’indépendance. Ses incompatibilités légales rendent la Belgique en infraction au RGPD.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Séverine Waterbley et Nicolas Waeyaert viennent de rendre leur démission auprès de l’Autorité de Protection des Données (APD). Leur situation devenait délicate, puisqu’en tant que chefs d’administration et donc sous l’autorité directe d’un ministre, ils ne pouvaient légalement pas siéger, dès le départ, dans cette instance chargée de veiller, à l’échelle du pays, au respect de la législation européenne sur la vie privée. Le multi-casquettes Frank Robben, également membre de la chambre d’avis de l’APD, reste donc plus isolé comme membre présentant non seulement un risque élevé de conflits d’intérêts, mais aussi une incompatibilité légale. Il est entre autres administrateur général de la banque carrefour de la sécurité sociale, président du c.a. de la Smals (gestion des données informatiques de l’administration) et administrateur général de la plateforme eHealth, et se retrouve donc à tous les postes, « concepteur, réalisateur, législateur et contrôleur » (« Le Soir » du 11 février).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Moreau Michel, jeudi 18 février 2021, 12:10

    A titre récréatif, dans le jeu de comparaison CSI-Smals et Consort versus Nethys, ces démissions spontanées pourraient correspondre assez bien à la phase de restitution précipitée des clés d'Elicio et de WIN par leur nouveau propriétaire : lorsqu'ils se rendent compte que les choses se gâtent et que les conséquences pourraient être pires que les bénéfices, les joueurs mal positionnés essaient de s'abriter en hors-jeu... Pure spéculation, bien sûr ;-)))

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 17 février 2021, 22:40

    Il n'y aurait pas un truc normal à présenter ? Une info optimiste provenant d'une institution qui fonctionne et qui est elle-même composée d'hommes et de femmes qui servent et protègent leurs concitoyens, point barre. Enfin, un truc normal composé de gens normaux.

  • Posté par Psy Clone, jeudi 18 février 2021, 10:37

    Bon ben alors c'est quand qu'on se révolte ?

  • Posté par Ferooz Serge, jeudi 18 février 2021, 9:28

    Tout-à-fait d'accord avec vous. Mais soyez rassuré... on va mettre sur pied une commission d'évaluation (ou une Task Force) chargée de faire toute la lumière sur ce sac de noeuds, avant d'ensuite en tirer les leçons.... - air connu -

  • Posté par Moreau Michel, mercredi 17 février 2021, 22:38

    Merci Mme Wauters : ça avance un peu, donc... On attend la réponse de l'UE avec impatience. Concernant le CSI, qui est évidemment l' "arme du crime", y aurait-ils quelques parlementaires assez courageux pour proposer l’abrogation de la loi de juillet 2018 qui en a fondé l'existence ? Il serait aussi intéressant de mieux comprendre les liens inévitables de Pedro Facon avec Fr Robben. Bref, il reste du pain sur la planche....

Plus de commentaires

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs