Accueil Société

Les mariages forcés passent largement sous les radars

Seules 20 plaintes pour des mariages forcés ont été enregistrées en 2019. L’ampleur réelle du phénomène reste inconnue. Un code de signalement à destination des officiers d’état civil vient d’être distribué.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Comment combattre une violence intrafamiliale quasiment invisible ? C’est la question – en apparence insoluble – à laquelle sont confrontés divers acteurs du secteur associatif, social et judiciaire concernant les mariages forcés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 17 février 2021, 22:06

    Refuser de reconnaître les mariages faits aux bleds arrangeraient déjà bien des choses car derrière ces mariages il y a aussi la volonté de faire venir en Belgique le "conjoint "

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 18 février 2021, 20:17

    Louis ,déjà on ne pourra pas m accuser de mentir

  • Posté par Louis J-M, jeudi 18 février 2021, 11:13

    Attention, on va vous traiter de raciste ! Toucher à la "culture" de ces groupes est interdit.La Ligue des Droits de l'Homme va vous faire un procès.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs