Coronavirus - Un tiers des bénéficiaires de chèques-repas ont diminué leurs dépenses alimentaires

"Nous observons un déséquilibre dans le budget alimentaire de certains ménages lorsqu'ils ne disposent plus du titre-repas. Ces groupes plus en difficulté financièrement diminuent leur budget alimentaire. Cela démontre que le titre-repas sécurise ce besoin de base", souligne Olivier Bouquet, le président de VIA.

Ainsi, un travailleur sur deux attend ses titres-repas pour planifier ses achats alimentaires, soit plus d'un million de Belges. La moitié des consommateurs l'utilise en outre dans les 15 jours et plus de 80% le font dans le mois.

Par ailleurs, plus de 22% des 1.641 travailleurs interrogés affirment que le montant reçu en titres-repas leur permet de couvrir la totalité de leurs besoins alimentaires.

L'an dernier, 119.000 entreprises en Belgique ont octroyé des chèques-repas à leurs salariés, d'une valeur moyenne de 6,57 euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous