Ventes en hausse en 2020 pour Nestlé, malgré des résultats rognés par les cessions

Sa croissance organique, un indicateur clé pour évaluer ses ventes hors effets de changes et fusions et acquisitions, a retrouvé "son niveau le plus élevé au cours des cinq dernières années", grimpant à 3,6%, a souligné le groupe suisse dans un communiqué.

Avec la pandémie, ses ventes ont été dopées par ses grandes marques de produits pour animaux de compagnie, la demande accrue pour les produits de pâtisserie maison, le café et les produits végétariens et de santé nutritionnelle qui ont enregistré une croissance à deux chiffres, a-t-il détaillé.

La confiserie a toutefois connu une évolution légèrement négative, avec la baisse de la demande en période de fêtes et la diminution des achats d'impulsion, les ventes d'eaux en bouteille reculant elles aussi avec la diminution de la consommation hors foyer.

Avec la réorganisation de ses activités, son chiffre d'affaires s'est replié de 8,9% par rapport à l'année précédente, à 84,3 milliards de francs suisses tandis que son bénéfice net s'est contracté de 3%, à 12,2 milliards de francs.

En 2020, le groupe suisse a bouclé pour pas moins de 8,4 milliards de francs d'acquisitions et cessions entre la vente de ses activités de glaces aux Etats-Unis, d'une participation dans l'activité de charcuterie de la marque Herta et la vente de sa marque chinoise de lait d'arachides Yinlu.

Pour relancer sa croissance, Nestlé avait engagé un grand repositionnement de ses activités, se séparant d'activités en perte de vitesse pour mettre l'accent sur des catégories plus porteuses telles que les produits végétariens et de santé nutritionnelle.

"La pandémie mondiale ne nous a pas ralenti", a déclaré son directeur général, Mark Schneider, cité dans le communiqué, soulignant que le groupe a enregistré une embellie de sa croissance organique "pour la troisième année consécutive".

Pour l'année écoulée, le groupe compte verser un dividende de 2,75 francs suisses par action, en hausse de 5 centimes par rapport à l'année précédente.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous