Des actions dans le non-marchand la semaine prochaine en Fédération Wallonie-Bruxelles

"Des milliers de travailleurs de l'aide à la jeunesse, de l'accueil de l'enfance et du secteur socioculturel et sportif veulent exprimer leur colère d'être considérés par leur propre autorité comme du personnel de seconde zone", martèle la CNE dans un communiqué.

Le syndicat pointe que des budgets "importants" ont été libérés aux niveaux fédéral et wallon "pour conclure de nouveaux accords sociaux pour rendre les professions à la fois attractives et tenables".

Du côté de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un budget de huit millions d'euros a été prévu en 2021, "soit 500 euros par ETP (équivalent temps plein, NDLR)", ce qui représente 2,5 euros par jour de travail. "Puis plus aucun engagement à ce jour", dénonce le syndicat. Le fédéral prévoit, lui, près de 10.000 euros par ETP, souligne la CNE.

En outre, les gouvernements fédéral, bruxellois et wallon ont décidé d'octroyer une prime unique d'encouragement de 985 euros au personnel du secteur non-marchand. Un engagement similaire de la part de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour le personnel de l'aide à la jeunesse et de l'accueil de l'enfance a été refusé, selon le syndicat chrétien.

La CNE dénonce des "balises totalement inacceptables" imposées par le gouvernement de la FWB dans leurs discussions. Elle déplore aussi l'absence d'engagement pour négocier un nouvel accord social non-marchand. "Un courrier des syndicats proposait une issue au dialogue de sourds actuel: il reste sans réponse depuis des semaines."

Une semaine d'actions est prévue du lundi 22 février au jeudi 25, "pour remettre le dossier à l'ordre du jour du gouvernement". Arrêts de travail, assemblées, actions visuelles, distribution de tracts, stand d'information, musique et animation sont notamment prévus. Une action visera plus spécifiquement le gouvernement de la Fédération jeudi, date à laquelle il se réunit.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous