Chine: la lutte anti-Covid plombe les voyages du Nouvel an lunaire

Le Nouvel an lunaire tombait cette année le 12 février et a donné lieu à une semaine de congés payés nationaux pour le passage à l'année du Buffle.

C'est la fête annuelle la plus importante du pays: en temps normal, des centaines de millions de travailleurs en profitent pour rentrer dans leur province d'origine pour rejoindre leur famille. Et cette période voit traditionnellement une très forte affluence dans les transports, lors de ce qui est considéré comme la plus grande migration humaine du monde.

Si la Chine a quasiment éradiqué l'épidémie de Covid-19, les autorités ont toutefois recommandé cette année par précaution d'éviter tout déplacement non nécessaire, après l'apparition de plusieurs foyers localisés en décembre-janvier.

Avec un certain succès: selon le ministère des Transports, les voyageurs ont effectué 97,7 millions de trajets durant les congés (11-17 février). Il s'agit d'un repli de 58% par rapport aux festivités de l'an dernier -- qui avaient déjà été largement pénalisées par le coronavirus.

En comparaison avec le Nouvel an lunaire 2019, c'est-à-dire avant l'épidémie, cette chute est encore plus marquée (-71%).

Pour décourager les candidats au départ pendant les fêtes, les autorités ont usé de la méthode du bâton (des dépistages et des formalités pour ceux qui voyagent) et de la carotte (des incitations financières pour ceux qui restent).

Si de nombreux Chinois ont ainsi renoncé à voyager, ils se sont en revanche rattrapés sur la consommation. Le secteur de la vente au détail et de la restauration a vu ses recettes bondir de 29% par rapport à l'an dernier durant les congés, d'après le ministère du Commerce.

La Saint-Valentin le 14 février, tombée en plein durant les vacances du Nouvel an lunaire, a par ailleurs encouragé les ventes de bijoux. Et les cinémas ont fait le plein: les recettes durant la semaine de congés ont dépassé les 7 milliards de yuans (896,7 millions d'euros).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous