Engie et Ineos vont tester l'utilisation d'hydrogène dans une unité de cogénération

L'objectif de ce projet pilote est d'injecter de l'hydrogène dans l'alimentation en gaz naturel d'une turbine à gaz. Dans un premier temps, 10% d'hydrogène seront injectés. Mais ce volume pourra ensuite être porté à 20%. "C'est la première fois qu'un tel test est effectué à l'échelle industrielle en Belgique. La centrale de cogénération du site Ineos Phenol à Doel, l'une des premières construites en Belgique, est idéale pour réaliser ce type de test", explique-t-on.

Grâce à ces essais à l'échelle industrielle, Engie et Ineos Phenol espèrent jouer un rôle de pionnier dans la transition énergétique de l'industrie chimique.

L'hydrogène est en effet considéré comme un possible substitut au gaz naturel dans la perspective d'une transition vers des modes de production industrielle bas voire zéro carbone.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous