Décès d’Ibrahima: quatre suspects des émeutes à Schaerbeek placés sous surveillance électronique

Décès d’Ibrahima: quatre suspects des émeutes à Schaerbeek placés sous surveillance électronique
Pierre-Yves THIENPONT.

Quatre des cinq suspects placés sous mandat d’arrêt dans le cadre des émeutes à Schaerbeek et à Saint-Josse-ten-Noode le 13 janvier dernier bénéficient désormais d’une détention sous surveillance électronique, a indiqué le parquet de Bruxelles jeudi, confirmant une information de La Dernière Heure. Les émeutes ont eu lieu à l’issue d’une manifestation en réaction au décès d’Ibrahima B., décédé dans une cellule de police le 9 janvier.

Quatorze personnes ont été arrêtées le 10 février dernier, dans le cadre de l’enquête au sujet des émeutes à Schaerbeek et à Saint-Josse-ten-Noode le 13 janvier. Parmi elles, sept sont majeures et ont été mises à disposition du juge d’instruction puis inculpées. Les sept autres sont mineures. Elles ont été mises à disposition de différents juges de la jeunesse.

Parmi les sept suspects majeurs, deux ont été relaxés et cinq ont été placés sous mandat d’arrêt. La semaine passée, quatre de ces derniers ont obtenu d’être placés en détention à domicile, sous surveillance électronique. « Ces personnes sont poursuivies pour des faits d’incendie et de rébellion en bande », a précisé le parquet jeudi.

Le 9 janvier 2021 en soirée, Ibrahima B., âgé de 23 ans, a été arrêté par la police de la zone Bruxelles-Nord. Il est mort par la suite, en cellule, dans des circonstances peu claires. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête judiciaire pour homicide involontaire.

Le 13 janvier 2021 dans l’après-midi, des proches de la victime et des sympathisants ont organisé une manifestation à Saint-Josse-ten-Noode. Des émeutes ont ensuite éclaté, provoquant de nombreux dégâts sur des véhicules et des commerces, jusqu’à Schaerbeek, notamment au niveau de la place Liedts.

Quinze policiers et un manifestant ont également été blessés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous