En quête de vie ancienne, le rover de la Nasa s’est posé sur Mars (photos)

Atterrissage confirmé!», s’est exclamée Swati Mohan, en charge du contrôle des opérations. Dans la salle de contrôle du Jet Propulsion Laboratory, à Pasadena en Californie, les équipes présentes ont explosé de joie au moment de la confirmation.

Le cratère de Jezero, dont les scientifiques pensent qu’il contenait il y a 3,5 milliards d’années un lac, était le site d’atterrissage le plus périlleux jamais tenté par la Nasa. Perseverance sera chargé d’y collecter des preuves de vie ancienne sur Mars.

Sept mois de voyage spatial, des décennies de travail et des milliards de dollars pour répondre à une seule et unique question: la vie a-t-elle un jour existé ailleurs que sur Terre? C’est la mission du dernier rover de la Nasa, qui a réussi son atterrissage sur Mars ce jeudi soir.

La manoeuvre était ultra-périlleuse et le site d’atterrissage, le cratère de Jezero, le plus risqué jamais tenté, en raison de son relief.

Peu après 20H30 GMT (21H30 en France), le véhicule est entré dans l’atmosphère martienne à une vitesse de 20.000 km/h, protégé par son bouclier thermique qui n’est largué qu’après l’ouverture d’un immense parachute supersonique. Huit rétrofusées ont fini de le ralentir avant qu’il ne déploie ses six roues, suspendu le long de câbles jusqu’au contact avec le sol.

«Nous ne pouvons garantir le succès» de l’atterrissage, a rappelé mercredi lors d’une conférence de presse Allen Chen, responsable de la vertigineuse descente.

Pour la première fois, la mission de l’agence spatiale américaine a comme but explicite de trouver des traces de vie ancienne sur la planète rouge, en collectant pendant plusieurs années jusqu’à une trentaine d’échantillons de roche.

Les tubes scellés devront ensuite être rapportés sur Terre par une future mission, dans les années 2030, afin d’être analysés et de peut-être enfin pouvoir répondre à «l’une des questions qui nous habitent depuis des siècles, à savoir: sommes-nous seuls dans l’univers?», a souligné Thomas Zurbuchen, administrateur associé pour la science à la Nasa.

Perseverance est le véhicule le plus gros et le plus complexe jamais envoyé sur Mars. Construit au mythique Jet Propulsion Laboratory en Californie, il pèse une tonne, est équipé d’un bras robotique de plus de deux mètres et de 19 caméras.

La première photo de Mars prise par Persévérance après s’être posé a déjà été transmise par la Nasa.

La première photo prise par Persévérance sur Mars.
La première photo prise par Persévérance sur Mars. - NASA

Preuve que la mission est également le fruit d’une coopération internationale: le président français Emmanuel Macron, dont le pays a conçu l’un des nombreux instruments scientifiques du rover, a assisté à l’atterrissage au siège parisien du Centre national d’études spatiales (Cnes).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous