Accueil Les racines élémentaires

Les Racines élémentaires de Leïla Slimani: «Je suis devenue féministe parce que j’ai vu des femmes refuser de se laisser traiter comme des paillassons»

Leïla Slimani raconte comment ses origines marocaines, sa haine de l’humiliation, son goût de la liberté, mais aussi la tragédie vécue par son père ont fait d’elle la romancière et femme puissante que l’on connaît.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 14 min

Quelle histoire ! En sept ans à peine, et déjà une dizaine de livres à son actif, Leïla Slimani fait aujourd’hui partie des femmes de notre temps qui comptent. On célèbre le talent de la romancière, primée à 35 ans par le prix Goncourt (Chanson douce, en 2016). On loue le courage de la militante féministe. Et voilà qu’aujourd’hui, au détour d’un livre censé planter son décor nocturne dans un musée vénitien, l’on découvre la tragédie familiale de la jeune femme. De tout cela, de son attachement à ses racines marocaines, de l’héritage colonial, de son combat pour la liberté des femmes, de son amour des Lettres, de l’humiliation vécue par son père au crépuscule de sa vie, Leïla Slimani nous parle.

Je ne serais pas devenue qui je suis si…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 25 février 2021, 13:28

    Et quand elle voit des hommes se faire traiter comme des paillassons, elle devient quoi?

  • Posté par Vynckier Albert, mercredi 24 février 2021, 15:30

    sans rien renier, elle y est arrivée. viens comme tu es.

  • Posté par Bricourt Noela, samedi 20 février 2021, 10:24

    J'ai adoré lorsqu'elle a déclaré dans la grande librairie que les femmes étaient souvent éduquées "à rendre les gens heureux autour d'elles et qu'elles devaient apprendre à être un peu plus égoïstes ". Quelle prise de conscience évidente.

  • Posté par Grunchard Francis, samedi 20 février 2021, 10:08

    Fatiha Boudjahlat écrit ceci : « J’ai écouté et réécouté la grande bourgeoise Leila Slimani expliquer que les islamistes au pouvoir au Maroc sont de simples conservateurs. Elle défend un régime ( tempéré largement par le Roi) dont elle n’a pas à subir les excès et les injustices, à l’abri de ses privilèges de classe et de sa vie en France. Elle ajoutait qu’elle respectait ces conservateurs tant qu’ils ne lui imposaient pas leurs règles... mais que font ils au pouvoir sinon imposer leurs lois? Comment Slimani y échappe sinon par son argent et sa notoriété ? Elle est dans la même logique qui lui faisait rejeter le voilement pour elle, mais le défendre pour les autres femmes.D’un autre milieu que le sien. C’est la grande duplicité des bourgeois. Ce que combat l’universalisme. »

  • Posté par Louis J-M, samedi 20 février 2021, 16:24

    BRAVO !

Aussi en Les racines élémentaires

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs