Coronavirus: «Des temps meilleurs vont certainement venir», selon Yves Van Laethem

Coronavirus: «Des temps meilleurs vont certainement venir», selon Yves Van Laethem

«Les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 sont positifs dans un contexte où les magasins et les écoles sont ouverts et les coiffeurs ont pu rouvrir», a indiqué vendredi l’infectiologue Yves Van Laethem, lors d’un point presse de l’Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise. «La persévérance reste nécessaire», a-t-il toutefois nuancé.

Les hôpitaux belges ont admis en moyenne 120 patients atteints du Covid-19 entre le 12 et le 18 février, ce qui représente une légère baisse de 4% par rapport à la période de sept jours précédente. Ce recul s’explique surtout par des hospitalisations moins nombreuses de résidents de maison de repos ou de maison de repos et de soins, qui ont chuté de 29% en une semaine. «En décembre, ces patients représentaient 18% des admissions, contre 8,5% actuellement. C’est probablement un premier signe de la vaccination», a précisé l’infectiologue.

Le nombre de lits occupés en soins intensifs ne semble cependant plus diminuer. Il a même légèrement augmenté en une semaine, de 294 à 313 (+6%). Cela représente environ 16% de la capacité de ce type d’unités dans le pays. La plupart des patients soignés aux soins intensifs sont originaires de Flandre orientale et du Hainaut, a relevé M. Van Laethem. Le nombre de personnes actuellement hospitalisées pour cause de Covid-19 s’établit au total à 1.589 (-3%).

Le nombre moyen d’infections détectées s’élevait à 1.813 par jour entre le 9 et le 15 février, en baisse de 12% par rapport à la semaine précédente. Le nombre de tests a néanmoins lui aussi diminué, de 17%, sans doute en raison de la fermeture des écoles et des congés, a avancé M. Van Laethem. Le taux de positivité, qui rapporte le nombre de cas au nombre de tests, reste stable à 5,2%. «Nous nous situons toujours sur le plateau que nous connaissons depuis presque trois mois», a-t-il commenté.

Cette baisse du nombre d’infections s’observe en Wallonie (-16%) et en Flandre (-12%). À Bruxelles, la situation reste stable (+1%). C’est également le cas en province de Luxembourg (+1%).

En chiffres absolus, c’est la Flandre orientale qui compte le plus grand nombre de contaminations (2.007 cas en une semaine), suivi d’Anvers (1.760 cas) et de Bruxelles (1.569 cas).

Le nombre d’infections détectées chez les enfants et les adolescents a diminué de 22%. Chez les personnes de plus de 90 ans, la baisse atteint -20%.

Sur les deux dernières semaines, le variant britannique du virus, réputé plus contagieux, était responsable de 37,4% des contaminations. «L’augmentation de la présence du variant britannique est moindre que celle que l’on a pu craindre», a pointé M. Van Laethem. Le variant sud-africain ne représentait pour sa part que 4,6% des cas. Par ailleurs, 8 cas du variant brésilien ont été enregistrés en Belgique.

Depuis la mi-mars, le pays totalise 746.302 contaminations confirmées.

Le taux de reproduction du virus est de 0,99, contre 0,97 la veille. Ce ratio indique que l’épidémie tend à diminuer s’il est inférieur à 1 et à se poursuivre s’il est supérieur. Quant à l’incidence, à savoir le nombre de cas sur 100.000 habitants en 14 jours, elle s’établit actuellement à 236,4 (-16%).

Le nombre de décès dus au Covid-19 a lui aussi baissé, de 8% par rapport à la semaine précédente. La moyenne était de 39,3 par jour sur la période comprise entre le 9 et le 15 février. Le coronavirus a désormais coûté la vie à 21.821 personnes en Belgique depuis son apparition.

Selon les derniers chiffres disponibles, quelque 385.311 personnes en Belgique ont reçu une première dose du vaccin, soit 4,18% de la population âgée de 18 ans et plus dans le pays. Parmi elles, 245.518 ont bénéficié d’une seconde injection (2,66% des 18 ans et plus).

Pour Yves Van Laethem, tous les indicateurs vont dans le bons sens dans les maisons de repos et dans les maisons de repos et de soins. Le nombre de foyers de plus de 10 cas qui y sont détectés diminue dans tout le pays. «Seul 1% des établissements en Wallonie et à Bruxelles sont confrontés à cette situation, contre 2 à 3% la semaine dernière. En Flandre, ce nombre passe de 5 à 3%», a-t-il observé. Le nombre d’établissements où au moins un cas a été détecté passe de 12 à 10% en Wallonie, de 13 à 11% à Bruxelles et de 14 à 12% en Flandre. Le nombre de nouveaux cas pour mille résidents passe de 3 à 2,4 en Wallonie, de 4,7 à 1,7 à Bruxelles et de 4,5 à 2,9 en Flandre.

Sur le même sujet
ÉpidémiePatientBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous