Formule 1: Alpha Tauri mise sur la jeunesse (vidéo)

@DR
@DR

Présentation sobre pour Alpha Tauri, la deuxième écurie de F1 soutenue par le géant Red Bull. Un petit film diffusé sur les réseaux sociaux, quelques photos, et hop, l’affaire était faite. Pas besoin de longs discours pour les responsables de l’écurie italienne qui entend capitaliser sur la 7e place atteinte l’an dernier au championnat des constructeurs, grâce notamment à la victoire surprise – mais néanmoins largement méritée ! – conquise par Pierre Gasly à Monza.

Gasly dans une nouvelle dimension

Entré dans une nouvelle dimension suite à ce succès, le Français que Red Bull avait « dégradé » au milieu de la saison 2019 pour « résultats insuffisants » a pris une nouvelle dimension et sera l’incontestable leader de l’équipe. « Son expérience (NDLR : 64 Grands Prix) va lui permettre d’assumer ce rôle », a confirmé le patron de l’écurie, Franz Tost.

Tsunoda, premier Japonais depuis 2014

Alpha Tauri a par ailleurs fini par remercier le laborieux Daniil Kvyat pour le remplacer par le très prometteur Yuki Tsunoda (20 ans), évidemment soutenu par Honda, et qui sera le premier Japonais à revenir en F1 depuis Kamui Kobayashi en 2014. Classé 3e du dernier championnat de F2 après avoir notamment remporté trois courses, Tsunoda a montré de belles choses dans l’antichambre de la F1, où il a notamment été gratifié du « Anthoine Hubert Award » couronnant le meilleur rookie de la saison en F2. Il sera l’un des trois rookies attendus cette saison en F1, avec les pilotes Haas : Mick Schumacher et Nikita Mazepin.

« J’ai eu la chance de passer pas mal de temps avec l’équipe pendant l’inter-saison, ce qui me permet de me sentir déjà très à l’aise chez Alpha Tauri », a dit Tsunoda. « Cela m’a notamment permis de mieux connaître Pierre qui est un incroyable talent. Mon objectif est d’apprendre rapidement, et de signer des résultats le plus rapidement possible. Je suis impatient d’en découdre. »

Dernière saison pour Honda

L’Alpha Tauri AT02 sera toujours équipée du V6 Honda, avant que le constructeur japonais ne se retire et que la gestion de l’unité de puissance nipponne ne soit reprise en main par Red Bull directement. Si la robe de la nouvelle voiture comporte plus de bleu que l’an dernier, ses évolutions sont relativement limitées, alors que l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation technique n’est attendue en F1 que pour 2022. Franz Tost n’a cependant pas manqué d’affirmer audacieusement que « notre monoplace sera plus rapide que la précédente » (sic), en arguant notamment d’un gros travail effectué au niveau aérodynamique.

« Je suis prêt à prendre ce rôle de leader au côté de Yuki qui est un pilote vraiment très rapide », a conclu de son côté Pierre Gasly. « J’ai vraiment le sentiment que l’équipe a atteint un sommet en matière de développement, de performance et dans sa manière d’aborder les week-ends de course. J’ai bien sûr envie de plus encore, et je pense qu’on va pouvoir faire de grandes choses en 2021. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous